Les représentants de l’Accord de Montana arriveront-ils à convaincre les Canadiens de lâcher le PM de facto Ariel Henry ?

0
2183

Jeudi 8 décembre 2022 ((rezonodwes.com))–

Le Premier Ministre de facto , ses alliés de la Coalition SDP/Fusion/INITE/MTV et d’autres politiciens opportunistes, à la veille des deux matchs importants des quarts de finale de cette coupe du monde de football à laquelle le Docteur Ariel Henry a consacré tant d’efforts et d’intérêts, cherchent toujours, apparemment, à mettre sur pieds leur  Haut Conseil de Transition (HCT) pour perpétuer le régime  PHTK de manière déguisée dans ce pays où les gangs armés tolérés depuis plusieurs années continuent de faire la loi.

Au même moment, une Mission diplomatique du Canada dirigée par Bob Rae, ambassadeur du Canada auprès des Nations Unies, rencontre des personnalités politiques de haut niveau, des membres de la société civile, les Nations Unies et d’autres acteurs clés sur les options permettant de soutenir les efforts menés par les Haïtiens pour faire face aux crises humanitaires et de sécurité, et sur le rôle que le Canada pourrait jouer dans la réponse internationale.

Dans la note publiée par le Gouvernement du Canada, il n’est pas dit si cette Mission rencontrera des représentants des membres du secteur privé haïtien récemment sanctionnés pour conduite inacceptable et appui logistique et financier aux gangs criminels qui tuent, violent et terrorisent le peuple haïtien depuis plusieurs années.

Cependant pour Ginette Chérubin, représentante influente de l’Accord de Montana, il n’y a pas d’autres options que des négociations pour le départ de celui qui, à la tête du pays depuis près de 16 mois et  incapable d’apporter des solutions aux nombreux problèmes du pays, a demandé une intervention militaire étrangère en Haïti.

En effet selon Ginette Chérubin, membre du Bureau de Suivi de l’accord Montana, le premier ministre de facto Ariel Henry a commis un crime de lèse-patrie en réclamant « l’occupation » du pays.  Selon elle, cet appel est un aveu « d’incapacité » du chef de la primature qui doit tirer sa révérence.

 « Le seul moyen d’avoir un échange avec le premier ministre c’est de statuer sur son départ. Il n’y a pas d’autre moyen de discuter avec lui parce que nous ne pouvons pas parler de dialogue et de négociation avec quelqu’un qui a commis un crime de lèse patrie ; en plein 21e siècle il réclame une occupation. Toute négociation devrait tourner autour du départ du premier ministre. Et les personnes qui les soutiennent ont reçu le message, nous leur avons dit à plusieurs reprises. Nous savons que le premier ministre n’est pas maître de lui », a-t-elle déclaré sur les ondes d’une station de radio de la Capitale.

On ignore encore quelle est la réaction des représentants de cette Mission diplomatique canadienne à cette requête faite par Madame Ginette Chérubin du BSA (Bureau de l’Accord de Montana)  ce dimanche 4 décembre en appelant « Ceux qui maintiennent le premier ministre Ariel et son équipe au pouvoir à le lâcher. Ils doivent le lâcher pour permettre au pays de souffler. »

Le dialogue est permanent au sein de Montana. Mais, parfois les interlocuteurs changent, a dit Mme Chérubin qui souligne que Montana discute notamment avec les Haïtiens de l’extérieur tenant compte de la demande « d’occupation » formulée par le premier ministre Ariel Henry.

 « L’appel à l’occupation est un crime de haute trahison, un facteur en plus contre la présence d’Ariel Henry à la tête du pays. Cet appel nous oblige à travailler avec des secteurs qui se trouvent dans les pays où sont supposés être concoctés une possible occupation. Nous sommes en contact très serré avec la diaspora ces jours-ci et avec des représentants haïtiens qui sont dans des espaces d’influence pour leur faire comprendre que nous sommes lucides, nous comprenons que nous ne pourrons pas sortir de là où nous sommes tous seuls. Nous avons besoin d’appui, mais c’est à nous d’avoir le leadership de la définition des besoins et avec plaisir nous allons recevoir l’accompagnement de l’étranger pour renforcer et accompagner les forces de sécurité. Par exemple, pour l’aide humanitaire », a expliqué Mme Chérubin avant de préciser une nouvelle fois qu’ Haïti doit avoir le leadership. »

« Nous savons que nous avons besoin d’aide et nous l’attendons. Nous sommes entrés en contact avec la diaspora et des représentants haïtiens qui peuvent nous fournir un appui à la démarche de dire non à l’occupation et de préciser le type d’accompagnement dont nous avons besoin », a-t-elle éclairci, soulignant que la plus grande mobilisation de Montana se fait à l’interne.

« Nous sommes obligées par rapport aux nouvelles données d’actualiser nos positions et éventuellement de réviser nos stratégies et nos lignes tactiques. « Nous ne sommes par un parti politique, notre objectif ne se résume pas à chasser Ariel Henry du pouvoir, ni à mettre un gouvernement de transition en place, mais de constituer une force et d’identifier ceux qui participeront au gouvernement de transition : Des personnes crédibles et qui inspirent confiance pour qu’on puisse organiser les élections », a-t-elle listé, rappelant que Montana reste ouvert au dialogue et veut grossir ses rangs pour constituer une force de société qui doit dire son mot au Core Group, convaincre l’international de lâcher le premier ministre de facto Ariel Henry. 

Il est presque certain que Ariel Henry rencontrera également la Mission Canadienne, même si cela n’est pas explicitement mentionné dans la note du Gouvernement du Canada,  Cependant le PM de Facto , à la fin de cette Mission diplomatique du Canada, après avoir investi beaucoup de ressources du pays dans l’organisation de la retransmission de la coupe du monde de football ,  table de préférence, ce vendredi , sur une victoire de l’Argentine face à la Hollande et surtout du Brésil face à Croatie pour continuer à profiter de ce répit qu’il s’est offert à coup de millions de gourdes du Trésor Public.

Paradoxalement et ironiquement le succès ou l’échec de la Mission Canadienne en Haïti dépendra ,en partie, de la performance du Brésil et de l’Argentine dans ce spectacle mis en scène et planifié par le PM de facto et ses alliés dans certains  médias qui se préparent déjà à mettre en scène également les traditionnelles fêtes de fin d’année et le Carnaval haïtien afin d’endormir la population et aider le PM de facto à se maintenir au pouvoir contre la volonté du peuple et à mettre en œuvre l’agenda de l’international.

Aujourd’hui la question que se posent des observateurs avisés est  de savoir  si les représentants de l’Accord de Montana arriveront à convaincre la  Mission diplomatique Canadienne de lâcher leur poulain, le Premier Ministre de facto Ariel Henry ?

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.