12 juillet 2024
Haïti : Les enfants déplacés ont besoin de soutien pour retourner à l’école
Actualités Société

Haïti : Les enfants déplacés ont besoin de soutien pour retourner à l’école

Dimanche 27 novembre 2022 ((rezonodwes.com))–

“Je remercie OCCEDH pour ce qu’il a fait pour moi. Aujourd’hui, j’ai un kit avec des cahiers, un sac et des crayons. Je les remercie pour ce geste.” Mackenson Dessource, un adolescent déplacé à cause de la violence liée aux gangs.

C’est dans le cadre d’une ambiance festive et ludique que des dizaines de volontaires de l’OCCEDH appuyés par l’UNICEF ont procédé en octobre 2021 à Delmas 32 à une distribution de kits pour 400 enfants et leurs familles dans le cadre de la rentrée scolaire décalée par les troubles sociopolitiques qui ont perturbé Haïti au cours des deux derniers mois.

Depuis août 2020, 19,000 personnes ont été déplacées par la violence des gangs à Port-au-Prince. Plus de 15,000 femmes et enfants ont dû chercher refuge dans plusieurs centres improvisés de déplacés dans la zone métropolitaine.

Cette situation a donné lieu à une véritable crise humanitaire alors que ces femmes et ces enfants manquaient de tout dont le strict minimum.

Grâce à un financement du Fonds central d’intervention d’urgence (CERF), l’UNICEF et ses partenaires, dans un contexte particulièrement difficile, ont pris les devants pour répondre à cette crise dans la mesure du possible.

“Aujourd’hui, j’ai pu récupérer des sacs à dos ainsi que des kits scolaires pour mes enfants grâce à l’UNICEF et à l’OCCEDH.” Luma Benaude, mère déplacée.

Les besoins sont criants mais ce qui faisait le plus défaut c’est l’espoir. L’UNICEF et son partenaire Organisation des Coeurs pour le Changement des Enfants Démunis d’Haïti (OCCED’H) s’y sont attelés.

“En tant qu’organisation communautaire, nous disposons que de peu de ressources. Nous sommes conscients des problèmes parce que nous sommes proches de la population. Mais depuis un an nous bénéficions du soutien indéfectible de l’UNICEF. Ceci nous permet d’agir efficacement au sein de ces communautés difficiles.” Luca Chrislie, Directrice Exécutive de l’OCCEDH.

Pour Antonio Marro, chef des urgences à UNICEF Haïti, l’aide ira au-delà des kits scolaires gracieusement offerts.

“On planifie aussi un appui financier aux familles afin de les aider pour l’achat de l’uniforme et d’autres frais pour le retour à l’école des enfants.”

Pendant ces quelques heures, les enfants et leurs parents à travers le chant et la danse ont pu oublier les affres du quotidien et rêver d’un prompt retour attendu et mérité sur les bancs d’école.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.