Flashback, 25 avril 2019 – Le pouvoir Jovenel Moise/Bodeau-Cantave reste de glace après deux massacres perpétrés dans la zone de Carrefour-Feuilles en moins de 3 mois !

0
450

Le premier massacre a lieu le vendredi 22 février 2019 quand des inconnus armés ont ouvert le feu dans la zone de Fouchard, à Carrefour Feuilles, tuant 3 résidents et blessant au près d’une demi-douzaine.

Carrefour Feuilles : 3 morts et plusieurs blessés par balles dans la zone de Fouchard | Rezo Nòdwès (rezonodwes.com)

Flashback-25 avril 2019. Nouveau massacre à Carrefour-Feuilles en moins de 2 mois : les bandits se légalisent et les autorités se régalent ! | Rezo Nòdwès (rezonodwes.com)

Jeudi 25 avril 2019 ((rezonodwes.com))– Environ une demie-douzaine de paisibles citoyens de l’Impasse Eddy, à Carrefour Feuilles, ont été fauchés par des balles assassines, mercredi soir, a appris Rezo Nòdwès.

Dans une expédition punitive, des hommes lourdement armés du gang de « Ti-Je » ont tiré à l’aveugle sur les passants, tuant plus d’une demi-douzaine de personnes et blessant environ une dizaine d’autres.

« Les membres du gang de Ti-Je ont voulu se venger de l’arrestation de leur confrère Baron, en déversant leur fureur sur la population de cette zone où habitent des policiers, dont l’un d’eux a été indexé par les malfrats comme responsable de ce coup de filet de la PNH », s’est lamenté un résident qui est sorti indemne de cette attaque armée.

Ce dernier événement sanglant met à nu la situation de désespoir dans laquelle patauge la population, livrée à elle-même dans le bateau sans gouvernail qu’est devenu Haïti.

Le pouvoir semble insensible aux cris de détresse des citoyens, laminés par le chômage, la vie chère, l’insécurité alimentaire et les actions meurtrières des gangs infestant tout le territoire alors que les dernières informations révèlent une proximité entre des autorités et les bandits.

Jour après jour, les Haïtiens, de plus en plus appauvris, assistent, impuissants à un processus de légitimation des gangs et à leur utilisation par les tenants du pouvoir pour continuer à jouir d’indécents privilèges.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.