Assassinat Jovenel: Le délai de 180 jours pour la publication du rapport du Département d’État exigé par le Congrès américain expire … à la fin de ce mois

0
1160

Samedi 24 septembre 2022 ((rezonodwes.com))–

En Haïti , l’enquête sur l’assassinat du président Jovenel Moïse patine encore. Désigné au mois de mai, le juge d’instruction Walter Wesser Voltaire a communiqué le 31 août dernier, au doyen et au commissaire du gouvernement près le tribunal de première instance de Port-au-Prince, qu’il ne peut pas respecter le délai de trois mois imparti pour instruire l’affaire. Dans son ordonnance, le juge n’a pas sollicité la prorogation du délai.

Aux États-Unis , le Département d’État américain fait attendre tous ceux et celles qui sont intéressés à connaitre la version américaine des causes de l’assassinat de Jovenel  Moïse , car selon les injonctions faites par le Congrès américain au Secrétaire d’État Antonny Blinken, un rapport relatif à ce crime crapuleux en Haïti devrait être accessible au public dans les 180 jours.

En effet les dispositions de la  » LOI SUR L’INITIATIVE EN HAÏTI POUR LE DÉVELOPPEMENT, LA RESPONSABILISATION ET LA TRANSPARENCE INSTITUTIONNELLE «  signée par le Président Biden le 15 mars 2022, fait exigence au  Secrétaire d’État Blinken de présenter aux Congrès des États-Unis et de rendre public trois (3) rapports sur la situation générale en Haïti.

Le premier rapport doit porter sur les événements survenus le 13 novembre 2018 dans le quartier de La Saline, à Port-au-Prince, Haïti, et les conséquences de ces événements.

Il est demandé au Département d’État d’identifier les responsables de ce massacre en fournissant une « Une description détaillée de tous les auteurs connus et des individus qui ont organisé et planifié le massacre » ainsi que  » un aperçu des efforts du gouvernement d’Haïti pour traduire en justice les auteurs et les individus qui ont organisé et planifié le massacre de La Saline et pour empêcher d’autres attaques similaires. »

Le Secrétaire d’État informera les commissions appropriées du Congrès sur les responsables dudit massacre au plus tard à la fin de ce mois  de septembre .

 Le second rapport attendu par le Congrès américain adressera, entre autres sujets, la question de la corruption en Haïti.

Il est demandé au Secrétaire d’État Blinken une  » évaluation de la corruption majeure commise dans les secteurs public et privé en Haïti, y compris l’identification de toute personne ou entité qui a financé des activités de corruption, et toutes les poursuites pour corruption ayant fait l’objet d’une enquête par la justice haïtienne depuis janvier 2015. »

M. Blinken doit présenter également au Congrès américain  « Un aperçu des efforts du gouvernement d’Haïti pour lutter contre la corruption, y compris le scandale Petrocaribe, et des mesures correctives pour renforcer et rétablir la confiance dans les institutions publiques d’Haïti. » »

Le Secrétaire d’État rendra public ce rapport sur le site Web du Département d’État au plus tard à la fin de septembre 2022.

Enfin le dernier rapport sur Haïti attendu pour ce mois de juin par le Congrès américain est en relation avec l’assassinat du  Président Jovenel Moïse le 7 juillet 2021 en sa résidence. Il doit être rendu public sur le site Web du Département d’État, en principe,la semaine prochaine.

En effet le Congrès demande au Département d’État pour fin juin :

(1) Une description détaillée des événements qui ont conduit à l’assassinat de l’ancien président Jovenel Moıse et l’enquête ultérieure sur l’assassinat, y compris une description et l’identification des dates clés et les noms des personnes étrangères liées à l’assassinat et à l’enquête de l’assassinat.

(2) Une description du soutien des États-Unis aux efforts des autorités haïtiennes pour enquêter sur l’assassinat de l’ancien président Jovenel Moïse.

(3) Une évaluation de l’indépendance et de la capacité des autorités haïtiennes à enquêter sur l’assassinat de l’ancien président Jovenel Moıse, y compris l’analyse des avancées et des lacunes importantes de l’enquête.

(4) Une description de toutes les menaces et actes d’intimidation à l’encontre des forces de l’ordre et des autorités judiciaires haïtiennes impliquées dans l’enquête sur l’assassinat de l’ancien président Jovenel Moïse, y compris l’identification des personnes étrangères impliquées dans ces menaces et actes d’intimidation.

(5) Une description de toute tentative d’ingérence dans ou de porter atteinte à l’indépendance et à l’intégrité de l’enquête sur l’assassinat de l’ancien président Jovenel Moïse.

(6) Une description indiquant si des personnes étrangères précédemment employées ou ayant servi comme sous-traitant ou informateur pour le gouvernement des États-Unis ont été impliquées dans l’assassinat de l’ancien président Jovenel Moïse.

(7) Une description et l’identification des personnes étrangères invimpliqués dans l’exécution et la planification de l’assassinat de l’ancien président Jovenel Moïse et une évaluation des intentions de ces personnes étrangères.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.