Haïti | L’industrie du kidnapping toujours florissante : les mères sont en pleurs, mais Ariel en rit et se prépare pour le Sommet des Amériques

0
1461

Lundi 30 mai 2022 ((rezonodwes.com))—Le mois de mai s’achève, mais le rythme des violences et des enlèvements s’accélère, en dépit de la période de la fête des mères qui sont éplorées par la perte des êtres chers et la décapitalisation financière.

La presse ne finira donc pas d’égrener à longueur de journée l’interminable liste des otages, pris en sandwich entre les gangs criminels et l’insouciance sadique du gouvernement du Dr Ariel Henry.

Au nombre des personnes sans défense kidnappées ces derniers jours, incluant un citoyen francais et deux jeunes filles, élèves d’une institution religieuse d’enseignement secondaire de la capitale, s’ajoute jérôme Milsaint, un ancient employé des chauffeurs-guide d’Haiti.

Pour protester contre l’enlèvement de Milsaint dont on est sans nouvelle depuis dimanche, des résidents de Bolosse ont dressé tôt lundi des barricades dans la zone, obligeant les conducteurs de véhicules à emprunter la route boueuse et cahoteuse conduisant au Théâtre National.

En dépit des voeux de bonne fête adressés par le premier ministre de facto Ariel Henry aux mamans haitiennes vivant à la merci des gangs de martissant, la circulation des automobiles est remise en question à l’entrée sud de la capitale lundi matin.

C’est presque tout le quartier de Carrefour-Feuilles qui sera mobilisé si des actes de kidnapping persistent, ont menacé des riverains en donnant un ultimatum de 24 heures pour que Jérôme Milsaint regagne son domicile sans compromis ni compromission.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.