Trente camion-citernes détournés : l’impuissance des autorités nourrit le marché informel du carburant

0
1117

Le couloir de sécurité mis en place par le gouvernement de facto pour faciliter l’approvisionnement des stations d’essence est mis en échec par les bandits de Martissant qui agissent sans ménagement contre des usagers de l’entrée Sud de Port-au-Prince. Trente camion-citernes ont été détournés par des hors-la-loi, a révélé Enold Joseph, ministre de la Défense

Mercredi 10 novembre 2021 ((rezonodwes.com))–

Le ministre de la Défense, le docteur Enold Joseph, confirme qu’un nouveau cadre sécuritaire pour pallier à la crise du carburant a été mis en œuvre depuis dimanche.

Ce plan visant à mobiliser des policiers et militaires pour accompagner des convois pétroliers n’a pas eu l’effet escompté car trente camion-citernes qui s’apprêtaient à se rendre dans le Grand-Sud ont été détournés par des bandits armés.

Cet énième acte traduit l’incompétence des autorités en dépit d’une « Task-force » constituée des ministères de la Défense, de l’Intérieur et de l’Economie et des finances, activée par le gouvernement de facto pour adresser la crise.

Le directeur général ai de la Police nationale d’Haïti (PNH), Frantz Elbé, déplore qu’en dépit des efforts consentis pour faciliter l’accès au Terminal pétrolier de Varreux, les opérateurs renoncent à faire le plein sans des garanties de sécurité.  

Mardi, on rapporte qu’une patrouille de soldats des Forces du génie militaire a été mis en déroute par des hommes armés de Martissant.

Le véhicule à bord duquel se trouvaient les militaires a été incendié. Les officiers, tétanisés par la démonstration armée des caïds, ont dû se réfugier au Sous-commissariat de Martissant, selon les informations.

Mercredi, une affluence conséquente de détaillants de carburant pouvait être constatée sur les trottoirs de l’autoroute de Delmas. Les petits commerçants interrogés concèdent avoir pu se ravitailler dans des quartiers précaires de Port-au-Prince, repaires des bandits.

Moins d’une semaine déjà, le commissaire du gouvernement ai de Port-au-Prince, Jacques Lafontant, a instruit la Police nationale d’Haïti afin de partir en chasse contre les contrevenants qui alimentent le marché noir.

Hervé Noël
vevenoel@gmail.com

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.