A la veille de l’opération  »Fèmen peyi », André Michel se met à l’abri à l’étranger

0
5476

Dimanche 24 octobre 2021 ((rezonodwes.com))– Alors que de nombreux leaders de l’opposition radicale contre Jovenel Moïse, comme André Michel, Jean-Charles Moïse et Réginald Boulos, se sont rangés aux cotés du premier ministre martellyste Ariel Henry pour constituer la troisième version du PHTK, les syndicalistes reprennent le flambeau de la lutte contre l’insécurité et la corruption en lançant une mobilisation pour forcer le nouveau pouvoir à satisfaire les revendications de la population.

Du lundi 25 au mercredi 27, les syndicalistes organisent trois journées de mobilisation baptisées  »Fèmen peyi ». Intervenant sur les ondes de Magik9, l’un des initiateurs, Jacques Anderson Desroches de FOSSA, a invité la population à protester pacifiquement pour forcer les autorités étatiques à résoudre la crise politique et rétablir la paix dans le pays.

Les associations syndicales exigent également aux autorités de résoudre le problème de la non-disponibilité du carburant dans les stations-services.

Entre-temps, André Michel, le maître d’oeuvre de l’opération  »peyi lock » qui a secoué le régime autoritaire de Jovenel Moïse, en a profité pour filer à l’anglaise vers des cieux plus calmes.

Le juriste, qui a pu assurément retrouver son visa américain pour avoir accepté de rentrer dans les rangs, n’a pas expliqué les raisons de son voyage, à un moment où  »son » gouvernement va essuyer ces trois journées de contestation.

André Michel devra aussi expliquer à la presse s’il a, comme le leader de Pitit Dessalines Jean-Charles Moïse, bénéficié d’un passeport diplomatique pour faciliter ses déplacements à l’étranger afin de visiter les membres de sa famille.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.