La mise en accusation de Jovenel Moïse rejetée à la Chambre des Députés

2
1009

Mise en continuation deux fois de suite, la séance de mise en accusation du président Jovenel Moïse a finalement abouti à une victoire des députés de la majorité présidentielle

Jeudi 22 août 2019 ((rezonodwes.com))–Après plusieurs heures de débats houleux à la chambre des Députés, la mise en accusation du président Jovenel Moise a été finalement évacuée par la majorité présidentielle.

Avec trois (3) voix pour, cinquante trois (53) contre et cinq (5) abstentions, la demande de mise en accusation du chef de l’État a été rejetée à la chambre des députés.

Quatre vingt trois (83) députés étaient présents dans la salle de séance et lors des débats, des députés accusateurs ont laissé la salle de séance sans aucun motif.

Pour arriver à ce vote, le Président de la Chambre des Députés a fait référence à l’article 156 des règlements intérieurs de la chambre basse stipulant qu’aucun député ne peut laisser la séance sans aucun motif valable.

Par ailleurs le Président Bodeau a critiqué le comportement des députés de l’opposition qui ont abandonné la salle de séance.

Pour l’élu de Delmas, après lecture de l’acte d’accusation, ces députés avaient assez de raisons valables pour mettre en accusation le président de la République.

Parallèlement sur les ondes de la Radio Caraïbes FM, au cours du journal  » premye okazyon » le conseiller du Président de Jovenel Moise, Charles Jude Faustin, a salué le vote de la majorité et a qualifié de chicanière la démarche des députés accusateurs.

Il reste à savoir le comportement des députés de l’opposition lors de la séance de la présentation de la politique générale du Premier ministre nommé Fritz William Michel prévue pour vendredi 23 août à la chambre des députés.

Pascal Fleuristil

2 COMMENTS

  1. Mais quels électeurs de merde ont voté ces parlementaires après avoir élu Martelly et Jovenel à la présidence?

    • A chaud, je conprends votre reaction. Mais, il faut mettre en cause plutot la societe de Merde. Sous l’egide des nomme’s Preval et Gaillot Dorsainvil, le presume’ assassin Privert etait devenu senateur. Ce n’etait pas assez, soi-disant en lutte contre Martelly, une certaine presse et une bonne partie de la societe avaient accueilli de gaiete de coeur l’avenement de Privert a’ la presidence; en oubliant le Massacre de la Scierie (Saint-Marc, le 11 fevrier 2004). Daly Valet, Barbier… etaient tres contents de devenir les collaborateurs du presume’ assassin et d’avoir des interactions avec le carrieriste et petrovoleur Bellerive. Sous l’oeil de tout ce « beau monde, » Jovenel Moise avait decide’ de faire yon kou tou… Le suivant…

      Pour vous dire, il n’est pas de bon ton de s’en prendre aux « analfabet pa bet » ou aux « electeurs de merde. » 1000 gourdes pour le vote et les grands electeurs (Centre de Tabulation) feront le reste du boulot.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.