Pérou – Corruption: Arrestation de l’ex-DG de la Police Nationale indexé dans un trafic de bébés

Haïti et Pérou ont mis sous les verrous, chacun séparément, leur ancien directeur général de la Police Nationale. L’un, Godson Orélus, serait impliqué jusqu’à preuve du contraire, dans un trafic illégal d’armes de gros calibre à Saint-Marc en 2016 et l’autre, Raul Becerra, accusé d’être le leader d’un réseau criminel de trafic de bébés et de trafic d’organes. En 2010, le Général Becerra, dans son discours d’investiture de chef de la police nationale, a déclaré « prendre l’engagement formel de combattre la prolifération des gangs criminels et le trafic de drogue dans le pays »





Lima, mercredi 7 novembre 2018 ((rezonodwes.com))–L’ex-directeur de la Police Nationale du Pérou, le général retraité Raul Becerra, et son épouse, sont détenus dans une prison à Arequipa, située dans le sud du pays, pour leur présumée implication dans un réseau criminel de trafic de bébés enlevés à l’affection de leur mère pour seulement $1187 chacun ou 4000 soles (monnaie nationale du Pérou).

Selon le communiqué du bureau du procureur général, qui a fait l’annonce mercredi matin de l’arrestation du Général Becerra, ce réseau criminel – appelé « Los Desalmados del Tráfico Humano’ ou The Human Trafficking » – se serait mis à capturer des femmes enceintes en situation de vulnérabilité et les aurait ensuite convaincues de donner naissance à leurs enfants nouveau-nés, puis ces bébés auraient été vendus ou victimes de trafic d’ organes.

Le Général, dans sa retraite dorée, aurait joué, selon les premiers éléments disponibles par la justice péruvienne, un rôle clef en tant que collaborateur immédiat et bras droit de sa partenaire, Cinthia Tello Preciado, qui est accusée d’être à la tête du groupe des malfaiteurs. Les deux ont été donc arrêtés mardi et sont accusés de présumés crimes perpétrés par une organisation de malfaiteurs, de trafic d’être humain aggravé de la vente d’enfants et de bébés et de pratique d’avortement illégal.


En novembre 2010, sous le gouvernement de Alan García, Becerra a été nommé directeur général de la police nationale en remplacement de Miguel Hidalgo, qui a pris sa retraite pour occuper le poste de ministre de l’Intérieur. Lors de sa cérémonie d’inauguration, le général-détenu s’est engagé, a-t-il dit, « aujourd’hui à empêcher la prolifération des gangs criminels et le trafic de drogue dans le pays ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.