MSPP : Entre laxisme et négligence! par Wadson Désir

Lundi 17 avril 2017 ((rezonodwes.com))– Consommons avec prudence…

Le laxisme et le caractère négligeant de l’état haitien nous recommandent la prudence maximale , en faissant des courses dans les supermarchés et dans les marchés publics où les produits, comme toujours , sont exposés à même le sol. L’absence d’officiers sanitaires est sans aucun doute à la base de cet état de fait. Que font les inspecteurs au ministère du commerce ? Des produits avariés , des produits nocifs à la santé, sont souvent mis en vente sur le marché. Le contrôle de qualité ne se fait plus avec rigueur , paraît-il.




De plus en plus d’haïtiens meurent de cancer de tout type en consommant des produits de toutes sortes ; des choses qui ont de graves conséquences sur leur état de santé. Les arrêts cardiaques ( AVC) sont de plus en plus fréquents chez-nous. Cela est dû à quoi ? Quand on consomme n’importe quoi , on doit s’attendre à des réactions néfastes sur le système de défense de notre organisme. En dépit des droits fondamentaux garantis par la charte fondamentale de la nation , beaucoup d’institutions haïtiennes peinent à répondre à leurs obligations. La constitution reconnaît le droit à la santé, les dirigeants ; eux-mêmes, l’ignorent.

Quand l’état n’assume pas ses responsabilités envers ses citoyens , cet état-là est inexistant, pour la plupart des gens. Partant de ce constat d’échec , doit-on craindre le pire ? On fera , tôt ou tard , face une catastrophe majeure , découlant du manque de vigilance des autorités étatiques , en matière de santé publique, notamment , comme ce fut le cas pour le choléra. Les ports et aéroports ; représentant les portes d’entrées et de sorties, ne sont pas tout à fait protégés. La sécurité des haïtiens n’est pas totalement prise en charge. Les haïtiens sont donc exposés à des dangers de toutes sortes.

D’où la nécessité de remettre en cause et/ou de questionner l’existence des ministères du commerce et de l’industrie, de la santé et de la Population. Des mesures n’ont jusqu’ici été prises pour, en quelque sorte , assurer la protection de la population n’ayant pas accès à des soins de santé de qualité. Le ministère du commerce et de l’industrie doit jouer pleinement son rôle tant dans la fixation des prix que dans la protection des consommateurs face aux produits pouvant causer des dégâts sur leur santé précaire.




Le MSPP ne se préoccupe plus de la santé de la population , depuis un bon bout de temps. Les gouvernements se succèdent, les ministres passent et repassent, mais le constat reste toujours alarmants. L’inaction est la seule chose nécessaire au mal.

Wadson Désir

2 pensées sur “MSPP : Entre laxisme et négligence! par Wadson Désir

  • 18 avril 2017 à 12:47
    Permalink

    Se depi nan mitan lane 1970 yo gen yon pwosesis peyi enperyalis yo antame ann Ayiti pou kraze leta Ayisyen, wete fonksyon sèvis a popilasyon an nan leta Ayisyen an e lage kesyon sila yo nan men ONG. Sa rantre nan aplikasyon politik neyo-liberalis la ann Ayiti. Nou ka sonje enjeksyon de espesimenn ki te soti nan ekip Chicago Boys tankou Marc Bazin ak Leslie Delatour, de ansyen kad Bank Mondyal. Se ak yo pwosesis kraze leta Ayisyen an koumanse depi sou Janklod Divalye. Se sa Janklod Divalye te rezime nan pawòl, “Papa m te fè revolisyon politik, mwen menm map fè revolisyon ekonomik.” Se depi la nou dwe chache orijin pwosesis destriksyon leta Ayisyen ak disparisyon leta Ayisyen nan bay sèvis a popilasyon an, nan santé, ledikasyon, sanitasyon ets. Se la pwosesis privatizasyon antrepriz/endistri nasyonal yo koumanse tou.

    Se endistri nasyonal yo ki te konn bay leta Ayisyen mwayen pou reponn a de bezwen minimòm popilasyon an. Nou ka di tou granmanjè te konn itilize plas yo nan leta tou pou akimile kapital, vòle ak piye leta tou. Men an menm tan tou, privatizasyon endistri nasyonal yo vin bay de endividi nan boujwazi a ak de etranje pwopriyete eksklizif endistri sila yo e lè sa a leta vin pa ka gen kapasite pou reponn a tout yon seri de depans piblik.

    Globalman, pandan 2 syèk nesans peyi d Ayiti, klas dominant yo mete Pèp la sou kote pou li pa benefisye okenn retonbe sosyal ak ekonomik nan peyi sa a. Men se apati de mi 70 yo, vreman, pwosesis pou wete leta nan bay de sèvis minimòm a popilasyon an koumanse ak plis fòs e agresivite sou benediksyon peyi ak enstitisyon finansyè entènasyonal enperyalis yo tankou Fon Monetè Entènasyonal, Bank Mondyal, Bank Entè Amerikèn “Devlopman,” USAID, PNUD. Se peyi enperyalis yo ansanm ak enstitisyon finansyè sila yo ki dikte ki kalite leta ki dwe genyen nan peyi a: yon leta demisyonè ki pa sousye de popilasyon Ayisyen an. Se konsa Ayiti vin tounen yon repiblik ONG.

    Ositou, se pa annik yon kesyon laksism oubyen neglijans leta Ayisyen. Se yon leta ki la pou defann enterè peyi enperyalis yo ak de klas sosyal dominan reyaksyonè, akayik, e retwograd ki san vizyon nasyonal nan peyi a. Se sak fè jounen Entèrè enperyalis yo se rantre nan agwo biznis, otèl de liks pou touris, zòn franch/faktori asanblaj/soutretans, ak min/resous natirèl. Se tout sa ki esplike, jodi a, se malfra, vòlè, dwòg dilè, ensousyan, reyaksyonè, vakabon, bandi tout kalite ki envesti leta a. Nan eta aktyèl dominasyon peyi enperyalis yo sou peyi d Ayiti, li pap ka lòt jan.

    Nou bezwen yon lòt leta. E pou nou gen lòt leta sa a, fòk Ayiti sòti anba dominasyon peyi enperyalis yo kout ke kout. E se moun kap bourike nan faktori, nan plantasyon agrikòl, nan dives sèvis ki dwe òganize yo pou konstwi yon lòt altènativ nan peyi a. E se sa kap vin bay yon nouvo leta, yon leta ki baze sou federasyon demokratik travayè asosye e ki pa rantre nan model/chapant leta peyi enperyalis yo toujou vle foure nan gagann nou an.

    Répondre
    • 25 avril 2017 à 11:47
      Permalink

      Mèsi pou reyaksyon w sitwayen m konprann ou trè Byen se denonse nou ka denonse nou ekri pou mande mouche leta a Pran men ni nan sans ou pale la a

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *