Montréal : Martine Moïse au plus grand bal mode et glamour du Musée des Beaux-Arts

Le samedi 3 novembre, la première dame d’Haiti, Martine Moise, était l’invitée du styliste canadien d’origine haïtienne, Helmer Joseph, au très chic Bal du Musée des Beaux-Arts de Montréal qui a fait cette année un profit net de 1,5 million dollars




Lundi 5 novembre 2018 ((rezonodwes.com))–  La Première Dame d’Haïti, Martine Joseph Moïse, accompagnée de ses enfants, Jomarlie et Jovenel jr, de l’ambassadeur d’Haiti au Canada. Frantz Liautaud et son épouse Florence Saint-Leger, de la Cheffe de poste au Consulat général d’Haiti à Montréal, Madame Géralde Alerte Carré et de Monsieur Adolphe Fougères, agent consulaire à Montréal, a participé à « Nuit Couture », la 58e édition du célèbre gala de la Fondation du Musée des Beaux-Arts de Montréal, le samedi 3 novembre dernier.

Martine Moïse a été l’invitée de l’un des neufs designers à l’honneur cette année, Helmer Joseph, un canadien d’origine haïtienne, dont une salle de banquet du Musée a été décorée à l’image de l’artiste, en fonction d’un mot et d’un matériau choisis.

La soirée a réuni près de 1 000 influenceurs du monde des affaires, mécènes et amoureux d’arts et de design ayant à cœur de soutenir l’institution. Ce fameux bal 2018 du Musée des beaux-arts de Montréal (MBAM), devenu un incontournable de la scène culturelle montréalaise, est une des soirées-bénéfice les plus prisées et l’événement de collecte de fonds le plus important de l’année pour le MBAM.

L’édition 2018 est inspirée de l’univers haut en couleur de la mode sous toutes ses coutures et offre une vitrine d’exception au génie et à la force créative de plusieurs designers québécois. La soirée a débuté par un cocktail durant lequel les convives ont été invités à découvrir l’exposition phare de l’automne, Alexander Calder : un inventeur radical, et s’est poursuivie avec un somptueux banquet avant de se conclure par une soirée dansante.





Tous les fonds amassés lors du Bal du Musée sont dédiés à l’enrichissement des collections du MBAM à travers l’acquisition de nouvelles œuvres, à l’organisation d’expositions internationales, ainsi qu’au développement de ses nombreux programmes éducatifs, culturels et d’art-thérapie contribuant à faire du Musée des beaux-arts de Montréal un précurseur au sein de la communauté muséale internationale.

Ce plus grand bal glamour de l’année du MBAM a fait un profit net de 1,5 million dollars.

Une pensée sur “Montréal : Martine Moïse au plus grand bal mode et glamour du Musée des Beaux-Arts

  • 5 novembre 2018 à 5:53
    Permalink

    À quoi ça rime? Pauvre Haïti avec ses grimacieux sur la scène internationale! Martine a l’argent du peuple volé, blanchi par son mari de merde entre ses mains. Et ce bonhomme couturier, lui, voulait soutirer quelques milliers de dollars de cette dernière dame blême et niaise dans son rôle.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.