12 juillet 2024
Insécurité : Ariel Henry demande aux soldats des Forces Armées d’Haïti de prêter main forte à la police
Actualités Société

Insécurité : Ariel Henry demande aux soldats des Forces Armées d’Haïti de prêter main forte à la police

Jovenel te di plis ke sa : lap  »met lame nan bounda gang yo », nad marinad. Gang yo gen mèt nan rejim Tèt Kale a e Ariel konn sa pi byen pase nou!

Vendredi 17 mars 2023 ((rezonodwes.com))–

L’international étant resté sourd à ses appels au débarquement de troupes étrangères sur le sol haïtien, Ariel Henry a demandé vendredi aux membres des FAd’H (Forces Armées d’Haïti) de participer à la lutte contre l’insécurité galopante.

 »Ofisye, souzofisye, sòlda, èske nou pare pou nou met men nan batay sa a kont ensekirite ? Èske nou pare pou nou travay lamen dan lamen ak fòs polis yo nan batay kont ensekirite a ? Èske nou pare pou nou sèvi peyi nou pandan n ap respekte dwa tout moun ? », a déclaré le premier ministre de facto.

Près de deux ans après avoir été installé à la tête du pays par l’international, Ariel Henry estime qu’on ne pourra pas bâtir  »Ayiti Nou Vle A », avec des gangs qui sévissent partout.  »Ils doivent entendre raison ou nous leur ferons entendre raison malgré eux », a lancé Dr Henry, reconnaissant que la situation du pays est devenue difficile, que des entreprises ferment leurs portes et que des emplois se perdent par milliers.

Quand la désespérance atteint un niveau tel que les filles et fils du pays n’envisagent leur avenir qu’ailleurs, il  »nous faut retourner aux fondamentaux, à ce qui a fait de nous le peuple que nous sommes, après l’une des plus grandes révolutions de l’Histoire de l’Humanité. Celle qui a créé notre République », prône Henry, qui jusque là a laissé mourir des milliers d’Haïtiens sans lever le petit doigt et sans exprimer la moindre émotion.

Mais, les citoyens ont l’habitude de ces grands discours creux pour endormir la population et faire passer le temps. Jovenel Moise, lors d’une tournée dans l’Artibonite avait même laissé entendre qu’il allait  »met lame nan bounda gang yo ».

Grands parleurs, petits faiseurs!

Image
Image

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.