Le RNDDH condamne l’exécution sommaire de cinq membres de BASE 47 de Delmas, par des policiers de la SWAT-Team

0
2727

Le réseau national de défense des droits humains (RNDDH) condamne avec la dernière rigueur la disparition suivie d’exécution sommaire par des agents de l’unité SWAT-Team, de cinq membres de la Brigade d’Action Sociale Éducative (BASE 47) le 29 octobre dernier, à Delmas 47.

Lundi 7 novembre 2022 ((rezonodwes.com))–

Les répressions policières et les exécutions sommaires continuent de semer le deuil dans les familles haïtiennes. Plusieurs cas ont été signalés, notamment durant les manifestations, exigeant le départ d’Ariel Henry du pouvoir. Des bébés ont été tués après avoir inhalé du gaz lacrymogène des policiers lancés dans un vaste mouvement de répression des protestataires.

«Selon les informations recueillies par le RNDDH, le 29 octobre 2022, aux environs de dix-sept (17) heures, des agents affectés à la Swat Team sont arrivés à Delmas 47 à bord de deux (2) véhicules portant l’inscription de leur unité spécialisée. Ils se sont positionnés dans le périmètre puis ont sillonné la zone avant de procéder à l’arrestation de cinq (5) personnes trouvées sur les lieux», a retracé le RNDDH, en dressant la liste victimes : Ezéchiel PAUL, Enock MERIZIER, James MONDESIR, Andy MORISSEAU, Dieupuissant ORESTIL.

Le RNDDH rapporte qu’« Ezéchiel PAUL, Enock MERIZIER et James MONDESIR appartiennent à la Brigade d’Action Sociale Educative 47, connue encore sous le nom de BASE 47». Il a tenu à souligné qu’«ils avaient eux-mêmes lancé le mouvement antigouvernemental baptisé Bwa Kale, dont le slogan a été pensé par Ezéchiel PAUL». 

«Andy MORISSEAU et Dieupuissant ORESTIL pour leur part, sont deux (2) mécaniciens qui travaillent habituellement dans la zone. Ils s’apprêtaient à rentrer chez eux lorsqu’ils ont été arrêtés», a-t-il détaillé.

L’organisme de défense des droits humains, a tenu à expliquer que «le jour même de leur arrestation, de nombreuses recherches ont été effectuées par les membres de la BASE 47 aux différents commissariats avoisinants, à la Direction Centrale de la Police Judiciaire (DCPJ) ainsi qu’à la Prison civile de Port-au-Prince. Cependant, les cinq (5) personnes qui avaient été arrêtées par les agents de la Swat-Team n’ont été retrouvées nulle part».

Le RNDDH révèle qu’«en signe de protestation, le 30 octobre 2022, les membres de BASE 47 ont décidé de s’insurger contre les agissements des agents de la Swat Team, responsables la disparition forcée de leurs camarades. Ils se sont réunis à Delmas 47, ont entreposé des pneumatiques enflammés sur le pavé et exigeaient le retour dans leur foyer respectif, des personnes disparues lorsque des agents de l’Unité Départementale pour le Maintien de l’Ordre (UDMO) sont arrivés sur les lieux. Ces derniers étaient montés à bord d’un véhicule de couleur rouge immatriculé 1-01177 portant l’inscription UDMO. Ils se sont mis à bastonner les manifestants et ont lancé plusieurs tubes de gaz lacrymogène en leur direction».

Le RNDDH souligne que « parallèlement, des journalistes qui avaient été informés du mouvement, s’étaient rendus sur les lieux pour le couvrir. Parmi eux se trouvait Robest DIMANCHE, journaliste de RadioTélé Zénith, qui, ayant remarqué que les policiers bastonnaient les manifestants, a voulu s’enquérir de la situation. Rapidement, les policiers s’en sont pris à lui. Ils l’ont frappé à plusieurs reprises, en dépit du fait qu’il ait crié être un journaliste. Par la suite, il a été forcé de monter à l’arrière du pick-up de l’UDMO, en direction de bas Delmas».

Fort de ces constats, le RNDDH dit condamner avec la dernière rigueur la disparition forcée suivi de l’exécution sommaire de Ezéchiel PAUL, Enock MERIZIER, James MONDESIR, Andy MORISSEAU et Dieupuissant ORESTIL ainsi que l’exécution dans l’enceinte-même du commissariat de Delmas 33, de Romelson VILSAINT et la blessure par balles de plusieurs autres personnes qui se trouvaient sur les lieux. 

Les responsables de l’organisme de défense des droits humains, pressent l’inspection générale de la PNH de tout mettre en œuvre en vue d’identifier les coupables, de les juger et ensuite de les condamner selon le vœu de la loi.

Odneson Midy

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.