Brésil/Corruption: Le président Temer échappe au verdict défavorable d’un Tribunal Electoral divisé

0
898

4 voix POUR et 3 CONTRE, malgré les preuves flagrantes contre la campagne présidentielle de Dilma Rousseff-Michel Temer, le tribunal électoral a décidé de donner au président Temer, un laissez-passer. Dilma Rousseff quoique déjà destituée en 2016, un juge d’instruction recommande l’annulation pure et simple des résultats des élections de 2014, qui l’avaient portée à la présidence avec Michel Temer comme vice-président du Brésil




Sao Paulo, vendredi 9 juin 2017 ((rezonodwes.com)).-Ce serait une toute première au Brésil, un président qui n’a jamais été président puisqu’il a été mal élu mais, cependant avait la jouissance des prérogatives de la vice-présidence pendant 3 ans et celles de Chef de l’Etat depuis la destitution de Dima Rousseff en 2016. Un des juges d’instruction a opté pour cette procédure de destitution de Michel Temer qui aurait été mal élu en 2014 sous le ticket Roussef/Temer.

Par contre, 4 autres juges ont décidé d’acquitter le président car la Cour n’a pu accepter des éléments de preuve qui vont au-delà de la portée initiale de l’affaire. Tout porte à croire qu’il s’agirait d’un procès pour meurtre mais on refuserait d’examiner l’arme du crime, a commenté Michael Mohallem, professeur de loi à Fundação Getulio Vargas.




Pour le juge Herman Benjamin, il y aurait fraudes et corruptions sur toute la ligne lors de la présidentielle brésilienne en 2014, c’est le moment plus que jamais d’annuler ces joutes pour ensuite destituer Temer, a-t-il recommandé.

« J’ai tout compris sur les révélations d’abus politiques et économiques durant cette campagne électorale, et sans le moindre doute, tous les éléments d’enquête suffisent pour émettre ce jugement« , a ajouté le juge-instructeur du Tribunal Superior Electoral.

Benjamin a basé en grande partie ses révélations suite à des enquêtes de terrain après l’éclatement de l’affaire-Petrobras, ayant conduit en prison en 2016, des dizaines d’hommes d’affaires et de politiciens.

D’autre part, remplacer Temer prendra des mois, même quand le Tribunal Supérieur Electoral le trouverait coupable des faits qui luis sont reprochés. Les analystes ont fait également valoir qu’il va puiser tous les recours prévus par la loi. De tels recours feront perdurer le processus de destitution pendant des mois au cours desquels le président Temer restera en fonction.




Ce procès électoral a endommagé la légitimité et la réputation du système de justice brésilien, écrit vendredi soir un éditorialiste de Plus55, une agence de nouvelle brésilienne en ligne.

Ont voté pour acquitter le président Temer :

Mendes Gilmar

Tarcísio Vieira

Napoleon Nunes Maia

Admar Gonzaga

Ont voté pour la destitution de Temer :

Herman Benjamin

Luiz Fux

Rosa Weber

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.