Plusieurs blessés par balles lors d’une manifestation violemment réprimée par la Police

0
817

Des témoins rapportent des scènes irréalistes de policiers prenant pour cible des manifestants en tirant à bout portant sur la foule. On rapporte plusieurs blessés par balles, à la suite des interventions violentes des agents de l’ordre jeudi contre des manifestants à Delmas et à Petion-Ville

À Juvénat, dès l’aube, une tentative des forces de l’ordre pour dégager la chaussée des barricades enflammées a tourné au drame. On rapporte au moins deux cas de décès par asphyxie admis au Centre hospitalier de Juvénat.

Un autre enfant touché d’une balle perdue a rendu l’âme après avoir été conduit en urgence dans un centre hospitalier limitrophe, selon un résident de la Ravine Ménard.

Des policiers mobilisés pour libérer la voie publique ont fait face à des obstacles majeurs de jeunes armés et de jets de pierre constants. Selon des témoins, les agents de l’ordre ont fait usage à profusion de gaz lacrymogène, des tirs de sommation et de balles réelles pour frayer un chemin au milieu des barricades.

La résistance et la ténacité des manifestants ont eu gain de cause et la PNH a du renoncer aux opérations.

 En fin d’après midi du jeudi, des tirs nourris ont résonné dans le secteur de Delmas 81. La Police, en tentant de maitriser des protestataires en provenance de Cité-Soleil, a violemment dispersé la foule compacte qui se dirigeait vers Petion-Ville. Des heurts, des affrontements ont agité l’autoroute de Delmas.

Des rumeurs sur des scènes de pillage planifiées contre des entreprises à Petion-Ville sont à l’origine de l’intervention brutale des policiers pour tuer dans l’œuf le mouvement, rapportent des voix non officielles.

Hervé Noël
vevenoel@gmail.com

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.