Mexique – Plus de quarante migrants sans-papiers dont 9 dominicains cachés dans un camion de déchets industriels, arrêtés par la Garde Nationale mexicaine

0
1115

« Dans la partie inférieure droite du mur qui formait les déchets industriels, un passage a été exposé dans lequel seule une personne pouvait entrer ou sortir à genoux », selon la description de l’autorité.

Mardi 2 aout 2022 ((rezonodwes.com))–Un groupe de 45 migrants étrangers voyageant dans le compartiment caché d’un camion a été intercepté par les autorités mexicaines dans l’État de Veracruz (est), a indiqué lundi l’Institut national des migrations (INM).

Les agents de la Garde nationale ont fait la découverte aux premières heures du lundi matin et elle a été signalée à l’INM, qui a pris en charge l’aide aux migrants, qui étaient entassés dans le camion qui semblait transporter des déchets industriels.

« En ouvrant la porte arrière du camion, on ne voyait que des tôles, des tuyaux, des couvercles et des boîtes métalliques écrasées ; en revanche, derrière, on pouvait entendre des voix de personnes« , a indiqué l’office des migrations dans un communiqué.

Dans la partie inférieure droite du mur qui formait les déchets industriels, un passage a été exposé dans lequel seule une personne pouvait entrer ou sortir à genoux, selon la description de l’autorité.

« En pénétrant dans le compartiment, des matelas ont été trouvés entre des parois de maille cyclonique qui étaient attachées à des structures tubulaires, où les migrants étrangers ont été emmenés sans ventilation », ajoute le communiqué.

Sur les 45 étrangers, 20 sont originaires du Venezuela, neuf de la République dominicaine, cinq de l’Équateur, cinq de Cuba, trois du Bangladesh, un du Guatemala, un du Salvador et un du Nicaragua. Sur ce total, 11 sont des femmes et 34 des hommes, tous majeurs, a précisé l’INM.

Elle a ajouté que les étrangers ont été transférés vers un poste de migration dans la municipalité d’Acayucán, à Veracruz, où un contact a été établi avec les autorités consulaires de leurs pays et où leur situation juridique sera définie.

Le 27 juin, 56 migrants, dont 26 Mexicains, sont morts étouffés dans une remorque abandonnée près de San Antonio, au Texas.

Entre-temps, le 9 décembre, une remorque transportant quelque 160 migrants a percuté un pont piétonnier sur une autoroute du Chiapas (sud), faisant 56 morts.

Depuis 2014, quelque 6 430 migrants sont morts ou ont disparu en route vers les États-Unis, selon l’Organisation internationale pour les migrations (OIM), et 850 ont péri dans des accidents ou en voyageant dans des conditions inhumaines.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.