Appel à la solidarité citoyenne pour reconstruire le lycée national de Pestel

0
855

Jeudi 23 juin 2022 ((rezonodwes.com))–

La célébration du 30ème anniversaire du lycée national de Pestel, quoique festive, a  donné lieu à un brainstorming au cours duquel les besoins de l’établissement étaient évalués. Dans la panoplie des problèmes identifiés, la construction d’un bâtiment moderne pouvant l’abriter, quoique coûteux, est au centre d’interêt des lycéens qui souhaitent un meilleur environnement d’apprentissage pour les futurs apprenants de leur ancienne école.

Cette idée soutenue  en premier lieu par Dieunou ÉTIENNE, un élève de la promotion 2001-2003, est bien accueillie par plusieurs autres anciens de l’établissement. Ce grand projet inscrit dans l’agenda de la plupart des anciens lycéens aura pour finalité de donner un autre visage à ce patrimoine qui depuis son existence sert dignement la communauté. 

Logé dans un bâtiment dont la construction date de 1988, le lycée national de Pestel fonctionne dans un environnement où les conditions d’apprentissage donnent lieu à penser. Le local en quelque sorte dégradé comprenant sept salles d’apprentissage et une salle exigüe abritant la direction ne répond plus ni aux normes d’apprentissage ni aux aléas naturels. Ce sera un bâtiment qui répondra aux aléas naturels, sera muni de tout, à savoir une infirmerie, une salle de conférence, une bibliothèque, un terrain multisport, etc…

Le lycée est confronté à un ensemble de problèmes dont les uns sont plus flagrants que les autres. Un simple constat nous permet de voir qu’il n’y a ni terrain de jeux, ni bibliothèque, ni salle cybernétique, encore moins une salle de conférence. Hormis tout cela, la clôture, garante de la sécurité de l’espace, n’est pas érigée. Eu égard à tout cela, de nombreux anciens élèves proposent l’idée de la construction d’un autre bâtiment où tout sera pris en compte. Si l’idée est en premier soutenue par Dieunou Etienne, elle est aussi portée par tous les contributeurs participant à la cagnotte organisée pour la commémoration du 30ème anniversaire du lycée. 

Ne voulant plus compter sur les autorités étatiques, un appel à la solidarité est lancé à tous les Pestelois,  en particulier aux anciens de toutes les promotions qui se sont succédé pour appuyer une telle initiative. Par ailleurs, les ONG, le MENPF peuvent se joindre à cette  mobilisation citoyenne pour enfin doter Pestel d’un établissement digne de son nom et de son passé historique. 

« Tout le monde peut contribuer dans la cagnotte dans la mesure des ses possibilités », reconnaît le promoteur. En tenant du support apporté à la réalisation du trentième anniversaire de l’établissement, la plupart des gens estiment que si  1000 Pestelois  parviennent à contribuer à hauteur de 5,000 gourdes, cela donnera une enveloppe de 5 millions de gourdes qui peuvent participer à la reconstruction du lycée. Même à plus bas niveau, les personnes peuvent contribuer la cagnotte, soutiennent certains membres du projet. 

Le lycée national de Pestel a déjà formé plus d’un millier de jeunes dont la plupart sont devenus des fonctionnaires publics, des cadres des ONG et du secteur privé ou se trouvant  à l’étranger pour vendre leurs rêves, leur savoir-faire et leur créativité. 

les conditions dans lesquelles évoluent les élèves du lycée National de Pestel sont extrêmement critiques. D’avril à juin,  l’espace devient insupportable à cause de la chaleur. La reconstruction est plus qu’une urgence. Pour cela, on a besoin de former l’Amicale des Anciens Élèves de l’établissement qui prendra le projet sous sa responsabilité. L’idée de se constituer en amicale est le vœu de James Saint Germain qui estime que l’existence d’une telle structure peut apporter des réponses à certains problèmes récurrents auxquels fait face le lycée. Par ailleurs, l’agronome Josué Bazile appelle à un leadership dans chacune des différentes promotions pour que le projet puisse être matérialisé. 

Notant que Pestel est l’une des communes marginalisées du pays. Elle n’a pas toujours son lot dans le budget national. À cause de cela, ellec est privée d’un ensemble d’infrastructures nécessaires à son développement. L’appel à la solidarité citoyenne pour reconstruire le lycée est plus que jamais opportune pour réaliser un tel projet en tenant compte que des  démarches menées en conséquence auprès du MENFP sont jusque-là restées lettres mortes. C’est le cas de mentionner l’échec cuisant essuyé par l’ex député Ronald Étienne auprès du ministre de la Planification Aviol Fleurant pendant son second mandat. 

James St Germain 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.