Ariel Henry, tout comme Dartiguenave en 1917, utilise un truc pour enrober le changement illégal de la Constitution par referendum-bidon

0
1167

Après le fameux rapport de New York Times sur les degrés de complicité des dirigeants haïtiens avec l’international ayant contribué à l’appauvrissement d’Haiti, va-t-on laisser le libre champ à Ariel Henry pour continuer de compromettre l’avenir des jeunes en pensant accoucher un projet de referendum-bidon et illégal ?

Dimanche 22 mai 2022 ((rezonodwes.com))–Utilisant des trucs, des astuces et des combines politiques, le Premier ministre de facto, Dr. Ariel Henry, dans un document adressé au représentant de Montana « pour un dialogue interhaïtien« , écrit-il « constructif pour un retour vers un fonctionnement normal des institutions républicaines« , a réitéré subtilement ses intentions d’appliquer à la lettre les quatre volontés de l’ex-apprenti dictateur Jovenel Moise. Celui-ci, notons-le, tout comme en 1917, nourrissait le voeu de doter Haiti une Constitution « toute faite » et importée des Etats-Unis.

« Il importe donc que nous nous mettions d’accord sur les mécanismes les plus appropriés pour créer un appareil électoral qui inspire confiance à la population et l’incite à se rendre massivement aux urnes« , a souligné Dr. Ariel Henry, arrivé à la tête du pays par un tweet de Core Group.  Revenant sur le referendum-bidon et interdit par la Constitution en vigueur, il a fait remarquer aux membres de l’Accord Montana, sans le mentionner, la nécessité de venir avec une nouvelle constitution par voie référendaire.

« Toutes les fois que la population sera consultée il est fondamental que le taux de participation soit élevé, très élevé. « Qu’il s’agisse de valider les changements dans notre constitution« , a suggéré Henry, évitant soigneusement d’écrire le mot « referendum constitutionnel » à l’instar de Sudre Dartiguenave en 1917, l’un des premiers destructeurs des valeurs républicaines d’ Haïti.

En dépit du classement par Transparency International, du pays dans la catégorie des pays les plus pauvres et corrompus de la région, depuis environ une décennie, Dr. Ariel Henry, à la tête d’un régime illégitime fait monter les enchères pour tenter de retrouver une virginité politique perdue, avec des mots qui ne disent pas leur nom.

« Qu’il s’agisse de choisir les élus tant nationaux que locaux, il nous faut absolument atteindre un seuil de participation suffisamment important pour octroyer une légitimité indiscutable aux choix d’organisation constitutionnelle des pouvoirs ainsi qu’à celles et ceux qui auront à prendre les décisions politiques difficiles qui s’imposeront pour transformer notre pays et le rendre plus juste, plus sûr et plus prospère« .

à lire également: Document intégral : Ariel Henry prêche le dialogue, après 10 mois d’échecs et de gestion par le mépris | Rezo Nòdwès (rezonodwes.com)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.