Carlos Hercule d’un CEP sinécuriste à une Cour de Cassation illégitime et illégale

0
981

La coalition PHTK-SDP-MTV-Fusion s’active pour constituer rapidement une Cour de Cassation illégitime et la formation d’un CEP-Dermalog inconstitutionnel, avant le voyage du PM Ariel Henry à Los Angeles pour le « Sommet des Amériques ».

La Constitution d’Haïti de 1987 dispose que les douze juges de la Cour de cassation sont nommés pour dix ans par le Président de la République sur une liste de trois personnes par siège présentée par le Sénat.

Mercredi 11 mai 2022 ((rezonodwes.com))– Dr. Ariel Henry, un Premier ministre de fait, qui, d’après une Résolution du tiers du Sénat, devrait censer se limiter à la « liquidation des affaires courantes », pour une période bien déterminée, est maintenant sur le point de constituer sa propre Cour de Cassation illégitime en vue d’avaliser éventuellement la formation d’un CEP inconstitutionnel devant organiser des elections truquées, ont laissé entendre des acteurs de la vie nationale.

Comptant sur la loyauté sans faille du Conseil Supérieur du Pouvoir Judiciaire (CSPJ), après sa reconstitution par la coalition PHTK-Fusion-SDP-MTV, une liste d’une vingtaine de personnalités de la basoche, incluant Me. Carlos Hercule d’un CEP sinécuriste, lui a été soumise par un Exécutif imposé par l’international.

Le ministre de facto de la Justice, Me. Bertho Dorcé, en violation flagrante de la Constitution en son article 175, dans sa liste triée sur le volet transmise aux Conseillers du CSPJ dont la plupart sont nommés illégalement par Ariel Henry, a indiqué que les candidats choisis doivent combler les « postes vacants à la Cour de Cassation« .

Me. Carlos Hercule, vice-président d’un CEP, n’ayant organisé qu’une seule « élection » contestée, alors qu’il était encore accroché à son poste pendant environ 4 ans à ne rien produire, avait en juin 2016, à côté de Léopold Berlanger, choisi de ne donner aucune suite au rapport de la Commission Indépendante d’Évaluation et de Vérification Électorale (CIEV). En effet, ce rapport a confirmé, comme l’a si bien dit l’ex-PM joveneliste Claude Joseph, la « deuxième tragédie électorale PHTK«. C’était la boite de pandore.

Aujourd’hui, six ans plus tard, le régime PHTK version 3.0 glisse le nom de M. Hercule sur une liste de 24 candidats appelant à régner en maitre sur la justice haïtienne à genoux et vendue aux plus offrants, pendant les dix prochaines années.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.