Arbre véritable, racines et tubercules comestibles comme des alternatives face à une éventuelle famine en Haïti

0
1353

Des experts et participants au « Forum Agricole », recommandent des filières agricoles : arbre véritable et racines et tubercules comestibles comme des alternatives face à une éventuelle famine en Haïti

Lundi 18 avril 2022 ((rezonodwes.com))–

Le samedi 16 Avril 2022 à 6:00 PM, Des agronomes, des agriculteurs, des entrepreneurs agricoles, des femmes engagées dans la production nationale, d’autres experts et membres d’organisations de la société civile, se sont réunis sur Zoom pour discuter afin de trouver des pistes de solutions face à une éventuelle pénurie d’aliments dans le pays. Cette carence alimentaire pourrait provoquer une famine et d’autres conséquences graves.

En effet, la guerre en Europe entre la Russie et l’Ukraine, la sécheresse, l’insécurité et l’instabilité politique pourraient provoquer une rareté de quelques produits tels que la farine de blé pour la fabrication du pain traditionnel, l’huile, le pétrole, etc. Une augmentation de certains prix de produits a été signalée par des agents agricoles et membres de l’organisation Promotion pour le développement (PROMODEV), dans quelques marchés à travers le pays. Les Haïtiens doivent profiter de cette crise pour contribuer à la relance de la production agricole nationale et ce, dans le but de renforcer la sécurité alimentaire du pays.

Dans le cadre de ces échanges au « Forum Agricole », plusieurs filières agricoles (arbre véritable, manioc, igname, pomme de terre, patate douce, banane, gingembre, etc.), ont été retenues comme alternatives par rapport aux enjeux relatifs à l’insécurité alimentaire et nutritionnelle. En premier lieu, l’Agronome Inette Durandis a présenté la fiche descriptive et l’importance de l’arbre véritable et de ses dérivés. Cet arbre donne un fruit amylacé considéré comme une base de nourriture d’un grand nombre de la population haïtienne. Le fruit à pain peut être transformé en plus de 20 produits alimentaires dont farine véritable, tonmtonm, chips salés, chips sucrés, gâteaux, crémasse, jus, croquignoles, pain, tablettes sucrées, légumes, salades, bouillies, pâtés, marinades, AK-100, Acra, etc.

Il est difficile pour les petits producteurs d’arbre véritable de transporter leurs produits dans les marchés de proximité. Or, le fruit à pain ne peut pas rester pendant quelques jours après sa récolte parce qu’il pourrait faire l’objet de pourrissement. Selon la FAO, on estime à environ 65% les pertes post-récoles de l’arbre véritable. C’est pour cette raison qu’on a effectué des recherches portant sur des équipements de transformation afin de réduire cette perte. Pour ce faire, on a mis l’accent sur la gouvernance de la filière de l’arbre véritable de l’amont à l’aval en impliquant les petits producteurs.

Pour sa part, l’Agronome Prophète Emmanuel a intervenu sur le renforcement de la filière du manioc en Haïti. Il existe quatre composantes principales dans une filière manioc: 1) la production agricole proprement dite, 2) la transformation de la racine du manioc, 3) la commercialisation des produits extraits de la racine du manioc et 4) la consommation.

Parmi les principaux produits obtenus du manioc, on trouve le manioc doux pour consommation directe, le manioc amer donnant la farine de manioc pour la production de cassave, d’amidon, et d’autres produits régionaux, tels le « panisik», le koush-koush etc. Un produit potentiellement intéressant est la farine de manioc non fermentée pour addition (jusqu’à 15%) à la farine de blé pour la fabrication du pain). L’amidon de manioc peut aussi être fermenté pour produire de l’alcool.

Pour renforcer la filière du manioc, il faut des soutiens et une volonté d’encourager l’investissement dans le secteur agricole, notamment: l’assistance gouvernementale à travers le Ministère de l’Agriculture, la Banque de la République d’Haïti (BRH), l’Appui des Universités et instituts de recherche, la participation du secteur privé et le soutien des donateurs.

De son côté, le Dr. Inesse Joseph a entretenu les participants sur l’importance et les raisons pour lesquelles les Haïtiens doivent consommer le giraumon. Ce dernier contient essentiellement de la caroténoïdes, qui lui donne sa couleur orangée, et possède des propriétés antioxydantes. Les graines de giraumon sont aussi à consommer, car on peut les griller. Ces graines permettent de faire chuter le cholestérol, elles ont aussi un effet sur l’humeur. Le bêta-carotène est un précurseur de la vitamine A que l’on retrouve dans les végétaux colorés orange ou jaune tels que la carotte, la patate-douce, le melon qui est d’ailleurs idéal contre le cancer de la prostate et d’autres problèmes chez les individus de sexe masculin. Parmi les produits dérivés du giraumon, on peut citer: les pâtés au giraumon, les gâteaux au giraumon, la crémasse au giraumon, etc. En Haïti, on utilise le giraumon, spécifiquement pour préparer la fameuse soupe de l’Indépendance, soit le 1er janvier, date d’anniversaire de l’indépendance d’Haïti. Il est à noter que le Dr Inesse Joseph appuie les femmes rurales de Kenscoff et coordonne la campagne de promotion des produits dérivés du giraumon haïtien.  

L’analyse économique par filière, c’est l’analyse de l’organisation, à la fois sur un plan linéaire et complémentaire, du système économique d’un produit ou d’un groupe de produits; C’est l’analyse de la succession d’actions menées par des acteurs pour produire, transformer, vendre et consommer un produit. Ainsi, pour mener à bien le dossier des filières, la PROMODEV et les participants se sont mis d’accord pour instituer des groupes de travail qui auront pour tâche de collaborer avec les petits producteurs et autres acteurs sur le terrain. C’est ainsi qu’il a été entendu que l’Agronome Inette Durandis et le géographe Alex Milhomme sont responsables de la filière Arbre Véritable, l’Agronome Emmanuel Prophète et Dr. Joseph N. Pierre ont la responsabilité de coordonner la filière du manioc, l’Agronome Petit-Noel Lafleur et l’Agronome Hallen-by Lamarque sont chargés de la filière de la pomme de terre, le Dr. Inesse Joseph et l’Agronome Jean Luc St-Pierre s’occuperont du dossier des filières du giraumon et des cultures maraîchères, l’Agronome Arlan Lecorps et l’Agronome Joël Prophète sont les porteurs du dossier de la patate douce, tandis que l’Agronome Scutt Ricot et l’Agronome Sonel Gilles ont pour responsabilité de coordonner la filière Igname.

Il est à préciser que cette rencontre est l’une des étapes du processus de valorisation des filières agricoles porteuses et la PROMODEV reste ouverte et disponible pour toute nouvelle proposition et pour toute personnalité qui voudrait intégrer un groupe de travail quelconque sur les filières.  

En outre, il a été décidé de faire un plaidoyer à travers une pétition afin de recommander la priorité de consommer les racines et tubercules comestibles tout en les considérant comme aliments de base de la population haïtienne. Cette pétition sera lancée d’ici la fin du mois en cours pour signature.

Le Forum Agricole est une initiative de la PROMODEV en vue de contribuer aux échanges sur divers sujets concernant la production agricole nationale. Il est diffusé chaque Samedi soir à 6:00 sur Zoom, sur les réseaux sociaux et les médias communautaires.

Talot BERTRAND, Ing-Agr.

Spécialiste en Education Relative à l’Environnement

Secrétaire Général de la PROMODEV

Phones : (509) 2230-9998 / (509) 3733-5953 (WhatsApp)

E-mail : talotbertrand@gmail.com

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.