«Un prix pour tous les Haïtiens». La fondation Fokal et le couple royal de Jordanie lauréats du prix Zayed

0
886

Les lauréats du prix de la fraternité humaine 2022 ont été rendus public vendredi à Abu Dhabi. Celui-ci récompense le roi Abdallah II de Jordanie et son épouse Rania pour leur rôle dans la paix et le dialogue régional, ainsi que la fondation haïtienne pour son œuvre dans le champ éducatif.

Vendredi 25 février 2022 ((rezonodwes.com))–

Le jury du prix Zayed pour la fraternité humaine a annoncé ce vendredi le nom des lauréats pour son édition 2022. Cette année, il a décidé de récompenser le roi Abdallah II de Jordanie ainsi que son épouse la reine Rania, mais également l’organisation humanitaire haïtienne Fokal (Fondation connaissance et liberté).

«En tant que dirigeant du Royaume hachémite de Jordanie, Sa Majesté le roi Abdallah II a été reconnu pour son rôle déterminant dans la promotion du dialogue interconfessionnel dans toute la région du Moyen-Orient, dans la lutte contre les divisions entre musulmans et dans la promotion de relations harmonieuses entre l’Orient et l’Occident» peut-on lire dans un communiqué de la fondation Zayed pour la fraternité humaine. La reine Rania est quant à elle notamment honorée pour son rôle «d’avocate passionnée des droits des réfugiés». À travers le couple royal, c’est ainsi le royaume hachémite, qui a ouvert ses portes à des centaines de milliers de réfugiés ces dernières années, qui est salué.

«Un prix pour tous les Haïtiens»

Outre la Jordanie, c’est aussi Haïti qui est récompensé cette année à travers le travail de l’ONG Fokal. Créée en 1995, au lendemain de la dictature, l’association est particulièrement investie dans le domaine de l’éducation, notamment des jeunes des couches paysannes.

 «C’est un prix pour tous les Haïtiens, pour tous nos partenaires et pour tous ceux qui promeuvent les valeurs pour lesquelles on se bat» se réjouit Michèle Pierre-Louis, la présidente de l’association Fokal, qui recevra le prix. Pour cette femme qui fut aussi à la tête du gouvernement de son pays entre 2008 et 2009, le prix Zayed est un honneur: «il nous procure une joie immense et nous donne du courage pour continuer notre travail», confie-t-elle.

«Nous voyons la fraternité dans son sens le plus ouvert, cela signifie, solidarité et dignité humaine» précise-t-elle aussi.

Membre du jury, le cardinal Michael Czerny, préfet par intérim du dicastère pour le service du développement humain intégral, rappelle que «la fraternité humaine est notre ultime espérance dans un monde où chacun lutte contre l’autre». Pour le cardinal, «chacun doit se poser la question de savoir qui est mon frère ou ma sœur aujourd’hui».

Inspiré par le Pape François et le grand imam d’Al Azhar Ahmed Al Tayeb qui ont signé le document sur la fraternité humaine le 4 février 2019, le prix Zayed en est à sa troisième édition.

Le jury 2022 est composé de Mahamadou Issoufou, ancien président du Niger, Joss Ramos-Horta, lauréat du prix Nobel de la paix 1996 et ancien président du Timor oriental, Phumzile Mlambo-Ngcuka, ancienne vice-présidente d’Afrique du Sud et ancienne secrétaire générale adjointe des Nations unies, du cardinal Michael Czerny, sous-secrétaire de la section des migrants et des réfugiés du Saint-Siège, Leah Pisar, présidente du Projet Aladin, et le juge Mohamed Abdelsalam, secrétaire général du Haut Comité pour la fraternité humaine.

source: Vatican News

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.