Haiti, pays du carnaval 2022, s’est fait « champion de l’inflation dans la région », note CEPALC

0
849

Mercredi 19 janvier 2022 ((rezonodwes.com))–Avec un taux d’inflation le plus élevé dans la région, le régime de facto du Premier-ministre Ariel Henry, s’est tout de même permis, en échappant au contrôle de la Cour des Comptes, de programmer un carnaval qui n’attirera, à coup sûr, pas le moindre visiteur étranger conséquent qui se respecte, compte tenu de l’insécurité grandissante et les mauvaises conditions sanitaires du pays en faillite.

Les champions de l’inflation dans la région

Pour calculer la hausse des prix dans les Amériques et les Caraïbes, la Commission économique pour l’Amérique latine et les Caraïbes (CEPALC) a identifié quatre pays qui présentent des distorsions dans les statistiques. Il s’agit de l’Argentine, du Suriname, du Venezuela et d’Haïti.

Le taux d’inflation annuel d’Haïti jusqu’en septembre 2021, était de 12,1 %, alors qu’il avait augmenté de 25,2 % un an plus tôt. En Argentine, il est passé de 35,2 % à 51,7 %. Au Suriname, il est également passé de 45,1 % à 59,8 %. Et en dehors de cette catégorie, au Venezuela, il a continué à augmenter, passant de 1 813 à 1 946 %.

La sonnette d’alarme tirée par la Chambre franco-haitienne du commerce et de l’industrie, qui a rencontré la presse mercredi, n’est pas pour rappeler au comité du carnaval corona-kidnapping de penser à attribuer des primes aux Chaloska et au meilleur groupe musical aux propos indécents, mais pour émettre le voeu qu’au moins en 2023, paraphrasant Grégory Brant, on pourrait se souhaiter bonne année.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.