Une enquête de l’OCID mesure le désarroi et la méfiance généralisée qui hantent le quotidien du peuple haïtien

0
871

La principale préoccupation de la population haïtienne réside dans le climat d’insécurité qui s’installe dans le pays, a révélé une enquête menée par l’OCID. Cette enquête note également une méfiance généralisée des citoyens dans les institutions étatiques et les dirigeants. 

Lundi 27 décembre 2021 ((rezonodwes.com))–

Dans le cadre d’un Atelier virtuel qu’il projette d’organiser  ce mardi 28 décembre 2021, l’Observatoire  Citoyen  pour  l’Institutionnalisation  de  la  Démocratie  (OCID),  fera  une première présentation des principaux résultats de sa plus récente enquête nationale sur les préoccupations  de  la  population  haïtienne  et  ses  opinions  sur  la  démocratie.  Deux tendances lourdes ressortent de l’analyse des données collectées auprès d’un échantillon de 3,600  ménages, du  9  au  17  octobre  2021:  une  population  plongée  dans  le  plus  grand désarroi et un pays rongé par une crise de confiance sans précédent.

En effet, 62.2% des personnes interrogées estiment que l’insécurité civile (enlèvements et séquestration, prolifération de gangs, banditisme, violence, etc.) est le plus grand problème auquel le pays se trouve confronté en octobre 2021. Cette préoccupation ne comptait que pour 9% des sondés dans une enquête similaire conduite par l’OCID en mai 2015. Et les problèmes  économiques  (cherté  de  la  vie,  insécurité  alimentaire,  chômage,  pauvreté)  y occupaient  le  premier  rang  avec  66% des  sondés.  Il est  donc  assez curieux  de  constater qu’aujourd’hui,  seulement  21.5%  des  répondants  considèrent  le  marasme  économique comme la priorité du moment, même si la situation semble, de toute évidence, pire qu’il y a 6 ans. C’est le cas de reconnaître que, pris dans la tenaille d’une insécurité insupportable, les gens relèguent volontiers leurs besoins socioéconomiques essentiels au second plan.

D’un autre côté, l’enquête révèle qu’une très large majorité de la population haïtienne n’a aucune  confiance  ou  que  peu  de  confiance  dans  les  institutions  du  pays  et  dans  les politiques. Par exemple, pour environ 83% des sondés, les politiciens ne se soucient guère de leur sort et pas moins de 94.8% d’entre eux croient que les politiciens mentent pour se faire  élire.  Face  à  une  telle  détresse  humaine  et  une  si  grande  méfiance  vis-à-vis  des institutions et surtout des politiques censés en charge de redresser la situation, il paraît tout à fait logique que 82.4% des personnes interrogées expriment leur désir de laisser Haïti à n’importe  quel  moment  où  l’opportunité  se  présenterait.  De  telles  données  devraient interpeller  le  gouvernement  en  place,  les  acteurs  politiques  aussi  bien  que  ceux  de  la société civile et du secteur des affaires, pour que les efforts nécessaires soient investis sans délai afin de sortir le pays de l’impasse politique et de cet état de siège de facto institué par les gangs armés.

L’OCID invite tous les acteurs intéressés à se faire inscrire au plus vite pour participer à l’Atelier de présentation du Rapport de synthèse de l’enquête qui comprend, entre autres : des données et analyses portant sur l’opinion des gens concernant les élections, leur niveau de confiance dans les diverses catégories d’institutions visées,  leur niveau d’intérêt pour les questions politiques, leur intention de se rendre ou pas aux urnes, leur enregistrement ou  pas  dans  le  système  d’identification  nationale  pour  obtenir  la  Carte  d’Identification Nationale  Unique  (CINU),  leur  préférence  entre  la  démocratie  et  le  développement économique,  etc.  Il  suffit  de  contacter  l’OCID  par  courriel  (jicocid@gmail.com)  ou  via WhatsApp (48 72 99 22) pour recevoir le lien de connexion Zoom. L’Atelier sera aussi en direct  sur  la  Page  Facebook  du  consortium  (ocidhaiti).  Rappel  de  la  date :  mardi  28 décembre 2021, de 10 heures AM à 1 heure PM.

L’Observatoire Citoyen pour l’Institutionnalisation de la Démocratie (OCID), consortium de la société civile formé de l’Initiative de la  Société Civile, du  Centre Œcuménique de Droits Humains et de JURIMEDIA, renouvelle son engagement à observer les processus politiques, selon une approche, objective, scientifique et non partisane, et à travailler à la consolidation de la démocratie en Haïti.

« Une démocratie pérenne par la vigilance citoyenne »

Pour le Comité de Pilotage de  l ’O CID  :

Sylvie BAJEUX

Directrice exécutive du Centre Œcuménique des Droits Humains (CEDH)

Abdonel DOUDOU

Directeur exécutif de JURIMÉDIA

Rosny DESROCHES

Directeur exécutif de l’Initiative de la Société Civile (ISC)

Pour authentification: Rosny DESROCHES (34466167) et Abdonel DOUDOU (38790493).

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.