République Dominicaine | FinTech : La banque se rapproche des utilisateurs numériques

0
851

Dimnche 19 décembre 2021 ((rezonodwes.com))–

Les changements numériques dans le système financier mondial se sont accélérés avec l’augmentation des cas de coronavirus Covid-19.

La République dominicaine ne veut pas rester loin derrière cette évolution.  La pandémie a changé tous les paradigmes, y compris les formes de travail et les services dans presque tous les types d’activité dans lesquels la banque s’était déjà plongée.

Quel a été le résultat de cette accélération en République Dominicaine?

Outre le fait qu’en tant que politique publique, le gouvernement dominicain promeut un agenda numérique à l’horizon 2030 dans le pays, une forte proportion de personnes ont un téléphone portable intelligent et, au-delà de la crainte d’infections massives, la facilité d’effectuer plusieurs tâches ensemble reste d’actualité. le travail quotidien de ces personnes.

Lucía, pour prononcer un nom, se rend dans un centre commercial et pendant qu’elle fait ses courses, elle peut prendre rendez-vous avec une banque ou planifier un quart de travail dans une banque pour gagner du temps, éviter les files d’attente et avoir le moins de contacts possible avec les personnes qui se rendent à l’institution financière lorsqu’elle arrive en succursale.

Il utilise internet et au moyen de l’application ou du portail en ligne, il identifie à son tour l’heure et l’agence où il effectuera sa démarche bancaire.

Mais pas seulement, lors de vos achats sur votre mobile, vous payez d’autres services pour la consommation d’électricité, l’utilisation de la carte et tout autre type de paiement ou de virement.

Si vous le souhaitez, vous pouvez payer avec une carte sans avoir à saisir le code PIN, car elle dispose d’une puce sans contact, et vous pouvez toujours payer en apportant numériquement le mobile où vous avez vos cartes. Tous ces avantages sont offerts à l’utilisateur par la banque dominicaine, plus précisément dans la banque privée Popular Dominicano, où vous pouvez prendre rendez-vous et réserver des rendez-vous.

Il existe de nombreuses innovations dans lesquelles les banques ont été immergées. Dans le pays, selon les rapports de la Surintendance des banques dans son rapport « Dominican Banking Digitization Ranking 2021 », « 100% des banques ont des applications dans leur segment bancaire personnel ».

Cette transformation a été rejointe par les associations d’épargne et de crédit et les caisses d’épargne et de crédit, entités qui ont également intégré des sous-agents bancaires dans leurs canaux numériques.

Le rapport de la Surintendance des Banques dominicaines précise qu’« avec cet impact de la crise sanitaire, non seulement le nombre de transactions effectuées via des canaux à distance a augmenté, mais aussi le nombre d’utilisateurs qui ont intégré les technologies de l’information et de la communication (TIC) à son relation quotidienne avec les entités d’intermédiation financière avec une augmentation significative de l’utilisation des applications mobiles (35 %), du téléservice (31 %) et de la banque en ligne (25 %) ».

Les utilisateurs ont fait les premiers pas dans cette direction avec l’utilisation des guichets automatiques.

  Avec la pandémie, le contact des agents d’affaires bancaires avec leurs clients était fréquent, non seulement par courrier électronique, mais également via des canaux tels que WhatsApp, et via la ressource connue sous le nom de « onboarding » numérique, qui selon la Surintendance des banques C’est le contrat de services complètement sans passer par une succursale.

D’autres innovations ont été appliquées, telles que l’intelligence artificielle, le Chatbot et les technologies biométriques. Au stade le plus fort de la pandémie, en 2020, 8% des utilisateurs ont commencé à utiliser le portail web de leur institution financière, 6% le téléservice (téléphone), 3% le porte-monnaie électronique, 3% les sous-agents bancaires, tandis que 1% ont salué banque en ligne et applications mobiles pour les entreprises, comprend le rapport sur la transformation numérique de l’entité de surveillance du système d’intermédiation financière.

Comme l’avancée de la numérisation est rapide, en particulier dans les générations Y et Z, les soi-disant « natifs numériques », les autres générations se sont adaptées et ont repris de nombreuses facilités offertes par les entités d’intermédiation financière.

 Il n’est donc pas vrai que les ressources financières telles que les chèques aient disparu. Les chèques sont toujours émis et la banque a mis en place la possibilité pour le client de les prendre en photo et de les télécharger sur l’application et de pouvoir effectuer des transactions avec eux.

Il n’est pas non plus question d’éliminer complètement les succursales. Si certaines ont été supprimées, d’autres sont en cours d’ouverture, notamment dans les zones reculées propices au tourisme et à la croissance de leur activité économique, que ce soit à travers la production agricole, manufacturière ou minière.

   Les données de la Surintendance des banques en République dominicaine

Actuellement, les utilisateurs financiers disposent d’outils tels que des portefeuilles électroniques et des porte-monnaie numériques sur le marché dominicain. Il s’agit notamment de T-Pago, Moni et TAPP, liés à des comptes bancaires et des cartes de crédit et  aux téléphones portables.

Récemment, un autre produit financier d’une grande importance pour les petites et moyennes entreprises ou les vendeurs informels est arrivé sur le marché. Il s’agit de la plateforme MIO, un outil de paiement avec lequel vous pouvez payer, encaisser, virer entre comptes, entre banques, que le destinataire ou le déposant soit dans le pays ou à l’étranger, elle facilite donc également les envois de fonds. C’est une alternative à la nécessité de se rendre dans un établissement bancaire.

Plus de modèle numérique

La banque dominicaine s’oriente vers un modèle de proximité avec le client de plus en plus numérique et décentralisé, explique l’Association des banques commerciales de la République dominicaine (ABA), présidée par l’économiste Rosanna Ruiz.

« Rapprocher la banque des gens », avec un modèle de service client décentralisé, dit-il. En six ans, les sous-agents bancaires se sont positionnés comme le point principal de service client, une période où les utilisateurs de l’Internet Banking ont augmenté à 3,4 millions.

Quel est l’avantage? Le modèle numérique se traduit par des avantages pour les clients : gain de temps et d’argent, meilleur accès aux services financiers et meilleur accès à une offre mondiale de biens et de services.

Pendant la pandémie, la valeur des transactions numériques (Internet et téléphones mobiles) a augmenté de 75 % (RD $ 49 000 millions).

Cette croissance est 4,6 fois supérieure à celle de la période pré-pandémique (16%).

Pendant la pandémie, le nombre de transactions numériques (Internet et téléphones portables) a augmenté de 44% (17,2 millions).

Cette croissance est 1,6 fois supérieure à celle de la période pré-pandémique (27%).

Les principales banques locales innovent

La Banco Popular Dominicano (BPD) dirige l’utilisation de la Fintech (elle utilise la technologie dans ses services).

Nouvelles tendances : les guichets automatiques qui acceptent les pièces et plus de billets. BPD est un pionnier dans ce service.

• Il vous permet d’ouvrir un compte numérique sans commission, sans avoir à vous déplacer en agence.

• Il propose comme nouveauté l’offre d’une carte de crédit numérique et d’un service Split, qui permet aux clients de diviser plus facilement les paiements des comptes consommateurs. 87 % de ses opérations sont numériques.

• Fourni QR paiements, dépôts de chèques, retraits avec le code CASH, jeton avec authentification biométrique.

• Il permet de planifier facilement des rendez-vous via l’App et le portail et de créer un compte 100% numérique.

Le BHD-León, deuxième en tête du classement bancaire des entités financières qui ont adopté la Fintech, dispose d’un laboratoire numérique, où sont divulguées les pratiques de transformation numérique. Steven Puig, président exécutif de Banco BHD León, a expliqué parmi les avancées en matière de numérisation : • Lancement d’un compte numérique mobile sans frais.

• Fonctionnalité de décaissement via la ligne renouvelable Crediclick.

• Lancement de la carte-clé numérique, de Pin Pesos BHD León pour envoyer des paiements à des tiers,

• Numérisation des boîtes à suggestions et des sondages via un QR code.

• Robotisation des demandes et réclamations.

• Chèques numériques pour les clients professionnels.

• Lancement du bouton de paiement pour faciliter le paiement en ligne des clients professionnels.

Dans la Banque de réserve de la République dominicaine, le portefeuille de produits et services numériques a également été élargi vers une banque numérique de nouvelle génération telle que les réseaux sociaux comme stratégie pour attirer les clients. Avec des canaux qui offrent des solutions financières et de la sécurité.

Ses principales initiatives cette année ont été :

• Free Data App : application mobile sans avoir besoin d’utiliser des données.

• TuEfectivo : Fonctionnalité qui permet au client de programmer ses propres retraits ou envois à des tiers, sans que le bénéficiaire ait un compte bancaire.

• Nouvelles transactions dans les guichets automatiques de dépôt (paiements des amendes de circulation et des services PGR, dépôts de tiers et paiements par carte de crédit). Vérifiez les dépôts et les nouvelles transactions dans les sociétés d’applications. Et un Dual Office : orienté libre-service.

Cándida Acosta

 Source : listin Diario

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.