New York – Le variant Omicron déstabilise le marché du pétrole

0
648

Malgré la chute des derniers jours, les producteurs de l’Opep+ choisissent de continuer à desserrer les vannes. Les deux contrats de référence de part et d’autre de l’Atlantique ont alors touché respectivement 65,72 dollars et 62,43 dollars, des plus bas depuis le 23 août, alors qu’ils gagnaient près de 3% en début de journée du jeudi.

 Tendance du prix du baril: 🔻 Baissière

Jeudi 2 décembre 2021 ((rezonodwes.com))–Les cours du pétrole étaient fébriles jeudi. Le baril de brent a plongé dans la journée de plus de 71 à moins de 66 dollars avant de remonter à plus de 70 dollars à la suite de l’annonce de l’Opep+. Il a finalement terminé à 69,67 dollars. Un jeu de montagnes russes qui suit une chute de près de 16 % depuis la première alerte sur Omicron il y a une semaine.

La menace grandissante du nouveau variant du Covid-19 conduisait une partie des observateurs à parier sur une pause dans l’ouverture des vannes chez les exportateurs de pétrole.

Mais ces derniers en ont décidé autrement. Les 23 pays réunis sous la bannière Opep+, en visioconférence, ont décidé jeudi «d’ajuster à la hausse la production globale mensuelle de 400.000 barils par jour en janvier». Ils poursuivent ainsi sans modification le mouvement engagé depuis mai 2021.

À New York, le baril de West Texas Intermediate (WTI) pour le mois de janvier a avancé de 1,41% à 66,50 dollars.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.