Flashback, 20 mai 2021. André Michel appelle la population à empêcher la tenue du référendum « par tous les moyens possibles »

0
1201

6 mois plus tard, Me. André Michel manje manje bliye et s’est mis d’accord pour que le PM de facto, Dr Ariel Henry, astucieusement, vienne parler de « consultations populaires » ! Ah ! le pouvoir ! En prenant l’ascenseur, prenez le temps de regarder ceux qui sont encore debout devant les premières marches de l’escalier, car vous les reverrez en redescendant.

Une campagne nationale de mobilisation du 23 au 30 mai prochain et un appel à attaquer installations et matériels affectés au référendum : deux armes redoutables, prescrites par les dirigeants du Secteur démocratique et populairepour combattre le projet référendaire.

Jeudi 20 mai 2021 ((rezonodwes.com))– Pour les opposants politiques regroupés au sein du Secteur démocratique et populaire, le référendum constitutionnel programmé au 27 juin participe d’un plan tissé du régime en place visant à encourager l’impunité et effacer les traces des crimes financiers. En conférence de presse, jeudi 20 mai, des dirigeants du secteur ont encouragé la population à miser sur la violence pour faire échec au référendum.

‘’Il faut tout détruire. Des bureaux, des matériels retenus pour les opérations de vote doivent être attaqués. Il ne revient pas à un groupe d’élaborer un projet sans consultation des forces vives de la nation. C’est un projet anticonstitutionnel’’, a tempêté André Michel.

Le dirigeant politique annonce l’organisation d’une tournée nationale du 23 au 30 mai prochain afin de mobiliser la population sur la campagne anti-référendum. Le porte-parole invite les zones visées par la visite des membres de l’opposition à accueillir la délégation.

Par ailleurs, Nènèl Cassy, ancien sénateur des Nippes, envisage d’écrire l’administration de Joe Biden à propos des déclarations controversées de son assistante secrétaire au bureau de l’hémisphère Ouest du département d’État américain, Julie Chung.

Il entend signifier la position de l’opposition qui désapprouve les avertissements lancés par les autorités des États-Unis qui encouragent la tenue des élections.

Daril Balthazar, membre du secteur démocratique, de son côté salue la contribution des membres de la diaspora haïtienne déterminés à voir les lignes bouger.

L’initiative de ’’House Haiti Cocus’’ au Congrès américain est un pas dans la bonne direction pour adresser le dossier haïtien, selon le dirigeant politique.

Il applaudit le sit-in du 18 juin prochain lancé par des membres de la diaspora haïtienne, devant le siège des Nations-Unies à New-York.

à lire aussi : Référendum : Le ton monte, les appels au boycott s’amplifient

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.