Vision 2000 : Daly Valet demande à Jovenel Moise de présenter son équipe!

2
4110

Port-au-Prince, mardi 16 août 2016 (rezonodwes).- L`analyste politique Daly Valet a mis sur la table la question qui fâche et qui, pourtant est au centre de tous les déboires d`Haiti durant ces trente dernières années de dur apprentissage de la démocratie.




Dans son interview accordée à son ex-collègue, Valéry Numa, journaliste vedette de Vision 2000 et présentateur de l`émission « Invité du jour », Daly Valet a soulevé la question de l`équipe entourant quatre candidats à la présidence, les plus en vue, comme Maryse Narcisse (Fanmi Lavalas), Jovenel Moise (PHTK), Jude Célestin (Lapeh) et Jean-Charles Moïse (Pitit Dessalines).

Ce dernier, durant la semaine écoulé a fait le premier pas en levant le voile sur certaines personnalités qui ont accepté de faire route avec lui et qui l`ont aidé à mieux définir sa vision et les idées-forces qu`il aura à véhiculer durant sa campagne électorale. L`ancien sénateur a même indiqué être en pourparlers avec d`autres afin de consolider sa troupe.




Pour Jude Célestin et Maryse Narcisse, leur base électorale étant constituée de partis connus (Lapeh, Verite, Inité, OPL, Fanmi Lavalas), la plupart des cadres sont connus, bien qu`ils gagneraient à renforcer leurs rangs.

Mais c`est surtout du côté de Jovenel Moïse que le flou persiste, car rien ne dit que ceux qui ont largement profité du quinquennat de Michel Martelly soutiennent effectivement le dauphin de l`ex président chanteur.

L`entrepreneur agricole a avoué, il y a quelques jours, à Valéry Numa qu`il fait face à une désertion terrible parmi les anciens membres de l`entourage de Martelly qui, malheureusement, n`a plus de pouvoir, donc plus de possibilités pour les retenir. Il doit donc constituer une vraie équipe avec de vraies valeurs et une vision propre pour la présenter à la nation.




Mais, ce n`est pas tout de mettre le doigt sur cette plaie. Les journalistes-vedettes des grands médias qui tendent leurs micros aux candidats doivent obliger les principaux favoris de ces joutes électorales à aller plus en profondeur. Ceux-ci doivent non seulement présenter entre 3 à 5 cadres compétents dans chaque domaine, mais ces collaborateurs doivent aussi s`impliquer dans la campagne afin que le public puisse tester la cohérence de la vision du groupe et la pertinence des idées véhiculées.

En définitive, cette stratégie permettra d`en finir avec les abolotchos qui attendent la fin des scrutins pour se positionner et se faufiler dans les équipes afin de décrocher des postes de ministres et autres.

2 COMMENTS

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.