Faustin Soulouque, 1er janvier 1853 « Haïtiens, le soleil de ce jour éclaire le cinquantième anniversaire de notre Indépendance… »

1
1200

Faustin 1er commémora le Cinquantième anniversaire de l’Indépendance, une année à l’avance, le 1er janvier 1853 (1854). Les grands souvenirs du 50è : érection de l’Eglise de Croix-des-Bouquets ; des chapelles de Cabaret et de Saut d’Eau, des églises de Petit-Goave et de Léogane…

Soulouque qui avait 22 ans en 1804, fut celui qui, en 1854, eut à réhabiliter Jean-Jacques Dessalines, comme Héros de l’Indépendance d’Haïti, car Pétion et Boyer, de 1807 à 1843, interdirent que cet illustre nom soit cité en Haïti.

Rezo Nòdwès, Jour de l’Indépendance, 1er Janvier 2020 —

Une salve de 21 coups de canon tirés du Fort Alexandre marqua l’ouverture des festivités. L’Empereur Faustin 1er en compagnie des officiels de la cour et des membres du corps diplomatique et des participants réunis sur l’autel de la patrie, rendit un hommage solennel aux héros de l’Indépendance, le 1er janvier 1853.

« Haïtiens, le soleil de ce jour éclaire le cinquantième anniversaire de notre indépendance. Que la première joie de notre cœur au renouvellement de cette année, soit pour cette solennité nationale qui consacre le souvenir de notre délivrance et l’honneur de nos armes ».

Faustin 1er commémora le cinquantième anniversaire de l’Indépendance, une année à l’avance, le 1er janvier 1853. Etait-ce dans l’esprit de la tradition de la culture populaire haïtienne, s’interroge le professeur à l’Université, Vernet Larose précisant que les fêtes calendaires se célèbrent la veille du jour à célébrer. Le 31 décembre 1852, en effet, a révélé le professeur, une messe solennelle d’action de grâces fut chantée à la cathédrale et s’acheva par une possession de l’église au calvaire fraîchement construit.

Le fait le plus significatif de la célébration du Cinquantième, est la construction d’églises et de chapelles dédiées à la Vierge, ce culte marial dont on peut établir une correspondance avec Erzulie dans le vaudou. L’empereur érigea l’église de la Croix-des-Bouquets qu’il dota de l’autel en cuivre repoussé commandé pour son sacre et également les chapelles de la Croix-des-Missions, de Cabaret et Ville-Bonheur ou Saut d’Eau, ces deux dernières consacrées à Notre-Dame du Mont-Carmel. Saut d’Eau constitue en importance le premier centre de pèlerinage du pays, la première chapelle de Sainte-Anne, dont il constitua aussi l’ordre de Ste-Anne, sans oublier les églises de Petit-Goave et de Léogane. Toutes ces Vierges font l’objet de grande piété parmi la population.

1 COMMENT

  1. Tonton SOULOUQUE, neg ki pa nan grenn! Malgre l te sou lagraba kom bon Desalinyen, li te refize fe bek ate. Li te kenbe Diyite l. Peyi a pa pwodwi moun sa yo anko. Se malandren kap dirije, e se grenn sal ki nan opozisyon ki bezwen resikle tet yo. Mwen pa janm manje nan oken asyet politisyen santidi kap kraze peyi m, mwen gen tout lalwa bouch mwen.

    Listwa rapote tonton Soulouque te di La France ale l laba, li pa bezwen ed li. Tankou papa Dessalines, kontinye repoze nan lape tonton SOULOUQUE!❤❤❤

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.