Manif 20 janvier : lourd bilan de la répression Tèt Kale contre les journalistes

0
348

Samedi 23 janvier 2021 ((rezonodwes.com))– Le 20 janvier 2021, une marche antigouvernementale a été organisée à Port-au-Prince. Au carrefour de l’Aéroport – surnommé Kafou Rezistans – des manifestants-tes se rassemblaient pour commencer la marche lorsque des policiers, postés dans les parages, se sont mis à lancer des tubes de gaz lacrymogène en leur direction.

Ensuite, ils ont fait usage de balles en caoutchouc et de balles létales  à  l’encontre  de  la  foule  qui,  naïvement,  avait  cru  que  ces  policiers  allaient  sécuriser  le parcours de la marche.

Ce  jour-là,  un  journaliste  du  média  en  ligne  ALTV,  Alvalez  DESTINE  a  été  giflé  par  un policier affecté au Corps d’Intervention pour le Maintien de l’Ordre (CIMO). Il filmait des agents qui bastonnaient   d’autres   journalistes   et   tentaient   de   repousser   ces   derniers-ères   alors   qu’ils attendaient   les   manifestants-tes   qui   devaient   se   rendre   devant   les   locaux   de   l’Ambassade Américaine.

De plus, huit (8) autres personnes au moins ont été blessées parmi elles, cinq (5) journalistes qui couvraient la marche. Selon les informations recueillies par le RNDDH (Réseau National de Défense des Droits Humains) à leur sujet, il s’agit de :

•  Edouardo Ilenna EDOUARD, journaliste de Radio Résistance ;

•   Pierre  Daniel  LAMATINIERE  journaliste  du  média  en  ligne  Impartial Info, a été atteint à l’œil gauche, d’une (1) balle en caoutchouc. Il a été conduit à l’Hôpital Bernard Mevs ;

•   Reginald REMY,  journaliste  de  Radio-Télévision Caraïbes  FM,  a reçu trois (3) balles en caoutchouc au bras gauche ;

•   Jean Wilner SEVERE, journaliste de Capital FM, a reçu un (1) tube de gaz lacrymogène au pied gauche ;

•   Mackenson SEVERE, journaliste de Radio Antilles gravement blessé, a été emmené à l’Hôpital Bernard Mevs avant d’être transféré à l’Hôpital OFATMA.

source RNDDH

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.