La communication, autre arme de guerre des gangs G9, efficace mais minimisée par la population

2
468

Par : Vitalème ACCÈUS

Vendredi 17 juillet 2020 ((rezonodwes.com))– La communication des groupes de gangs  »G9 en famille et alliés » sous la férule de Barbecue, a été plus efficace que les sommes gaspillées en lobbyisme au niveau international  par le pouvoir Tèt kale  I et II. Le poids de la communication n’est pas évalué par le gouvernement de facto Jovenel -Jouthe et n’a jamais été considérée comme une arme de taille. Les zones sous contrôle des gangs étant bien plus importantes au vu de la progression rapide des  groupes de gangs G9 en  famille et alliés.

Cela dit, la communication des initiateurs de la fédération des gangs G9 en famille et alliés via les réseaux sociaux  ou les vidéos sur YouTube, a eu une grande importance dans cette progression. Elle a été pendant plusieurs mois le principal moyen pour convaincre et recruter des gangs de Grand-Ravine ,Village de Dieu, Pelé–Simon, Belekou et de Warf Jérémie par le puissant chef de gangs «Barbecue ».

G9 a fonctionné comme une entreprise développant une communication de recrutement «idéologisée». Ce regroupement de gangs a su envahir les réseaux sociaux d’une manière très rapide et efficace, adaptée à chaque public. Les vidéos, «San Filtè» de l’un des porte-parole  dans leur contenu, étaient conçues pour attirer de potentiels alliés, pour qu’ils fassent le déplacement jusqu’à delmas 6 ou qu’ils restent dans leurs Ghettos .

Le but étant toujours le même : les convaincre de commettre des assassinats et intimidations dans les quartiers populaires où les résidents ne sont pas favorables au pouvoir. Les publications sur Facebook, quant à elles, touchaient davantage les « intellectuels ». Le but du porte – parole des groupes de gangs G9 en  famille et alliés Jimmy  Cherizier dit «Barbecue» à travers la publication d’extraits sonores sur Whatsapp ce week-end visait à recruter des avocats, des administrateurs, des juges, des médecins et tout autre professionnel pouvant leur permettre de faire avanceer leur agenda et même de les accompagner dans la gestion de la chose publique s’ils arrivent à conquérir le pouvoir.

Aujourd’hui les groupes de gangs G9 en famille et alliés ont gagné la guerre de communication à force d’agir avec rapidité et de s’adapter. C’est aussi surtout parce que la population haïtienne n’a pas pris cette menace au sérieux et à temps. L’adaptation tardive a rendu la contre-propagande obsolète.

Les centres de publication sur les réseaux sociaux étaient établis à travers des pages Facebook et YouTube gérés par des jeunes qui se font passer pour des journalistes et qui, sont pour certains, payés par les groupes de gangs à chaque évènement diffusé en direct sur les réseaux sociaux.

Maintenant le warf Jérémie devient progressivement le nouveau quartier général des groupes de gangs G9 en  famille et alliés. Cet endroit, nouveau territoire conquis par « Barbecue » après le massacre effectué au Pont rouge avec  le support logistique de la Police Nationale d’Haïti , qui fournit blindés et appui depuis le début du mois dernier, pourrait constituer un centre médiatique.

Cependant, à la vue de l’histoire et de la situation politique d’Haïti, il est peu probable que nous assistions à une intervention étrangère pour empêcher les groupes de gangs G9  en famille et alliés  de s’y établir en Maître et Seigneur en Haïti.

D’ailleurs certains de leurs membres ont déjà intégré, au vu et au su de tous, des administrations communales de la région métropolitaine.

Malheureusement, il n’y a pas de recette miracle. Le mieux que l’on puisse faire pour l’instant est d’analyser la communication des  groupes de gangs G9 en  famille et alliés, et  réfléchir en amont à de meilleures solutions lorsque l’on fera face à la communication du prochain regroupement de gangs ou à des tentatives d’élargissement de G9 dans d’autres quartiers et villes de province.

Le meilleur moyen de pousser une entreprise à la faillite est de détruire sa réputation. Les groupes  de gangs peuvent se « dématérialiser », se transformer en plateforme numérique, garder une dimension digitale et s’éparpiller.

A ce moment-là, alerter les grands réseaux comme Facebook et  YouTube pourrait adier à bloquer les contenus, faisant l’apoloige de la violence, diffusés par ces groupes, car les nouvelles plateformes deviendraient des « soldats  », des unités de diffusion des messages tendancieux des groupes de gangs G9 en  famille et alliés.

Vitalème ACCÈUS
acceus2009@gmail.com

2 COMMENTS

  1. Depuis plus de trois décennies, le pouvoir traine dans tous les coins et recoins du pays. Il n’y a pas un parti politique organisé (Bloc Monolithique et Idéologique Nationale) capable de mettre la main sur le pouvoir et de l’empêcher de continuer dans sa course folle et destructrice. Les Bossus de Gérard Pierre Charles et de Daniel Supplice n’ont pas été à la hauteur des tâches historiques.

    À un certain moment, face à la montée des zefeyis de « pays lock, » il était nécessaire pour le pouvoir Tet Kale de dépenser de fortes sommes, « en lobbyisme au niveau international. » À ce moment, le G9 n’existait pas. Et l’idée de les regrouper n’était pas à l’ordre du jour. Mais, en désespoir de cause, Arnel Joseph avait bien joué sa partition.

    Les circonstances ont imposé la création du G9 en famille et alliés. Ce n’est pas un bon matin Amiot « Cubain » Métayer et associés, étaient au service de Jean Bertrand Aristide. Le contraire est tout aussi vrai, ce n’est pas un bon après-midi, un certain Alix Fils-Aimé (boulon rans) venait à bout de Jean-Philippe Jean-Baptiste… et John Joël Joseph via une organisation trompe-œil, en vue de permettre à son patron René Préval de servir en toute Tranquillité le « groupe de Bourdon. »

    Le pouvoir n’est pas l’apanage d’un secteur. Paraît-il, les membres du G9 refusent d’être les éternels oubliés du Festin des Jouisseurs d’hier et aujourd’hui.

    En parlant du Wharf de Jérémie et « le support logistique de la PNH » à l’endroit de Jimmy « Barbecue » Cherizier ou Biron Odige, il n’y a rien de nouveau. Le 11 février 2004, lors du Massacre des jeunes de la Scierie (Saint-Marc), les assassins avaient le support aérien de la PNH. Les Rapports des organisations nationales et internationales ne manquaient pas de le mentionner. À cette époque, le RNDDH n’était pas dans le camp de Jocelerme Privert et co.

    En 2016, le saligaud Martelly allait pousser les « ennemis » d’hier à s’ « unir » sur le dos de la population en vue de partager le reste du fonds Petro Caribe. Comme le chef de cabinet du présumé assassin Privert, Bellerive côtoyait Barbier au jour le jour. À ce moment, Eddy Jackson Alexis faisait son premier pas dans l’administration publique, en oubliant ses amis et associés Jean Anil Louis-Juste… et Jean Charles Moise.

    Le compatriote Jimmy Cherizier n’est pas plus salaud que les criminels de la « classe moyenne » qui permettent au système raciste et antinational de se maintenir même dans sa phase de putréfaction. M. Cherizier ne fait pas partie des voyous qui pillent l’ONA. Le 4 juillet 2020, dans une station de radio de radoteurs, Mathias PIERRE avait cité nommément ceux qui dévalisent l’ONA de l’autre côté de la barricade. Par la suite, des individus n’hésitaient pas à appeler sa femme pour l’exiger de demander à son mari de se taire pour ne pas connaître le sort de Jean Léopold Dominique ou Mireille Durocher Bertin.

    Le « Shithole » n’est pas l’œuvre du G9 en famille et alliés. Au contraire, c’est ce qui pousse Cherizier à donner une nouvelle direction à sa vie pour permettre à ses associés de mieux se défendre dans la Jungle.

    Dans ces conditions, ce n’est pas la recette miracle qui compte. Ils occupent des espaces de pouvoir et la fin du mois, ils auront à goûter les délices de l’administration publique comme les Anacasis… et Doré. En attendant, le VIDE persiste. Comme Lavalas (Aristide/Preval), le PHTK joue toutes les cartes pour se maintenir au pouvoir par le Tipaskout traditionnel. Sakalakawe l.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.