Un second sit-in des jeunes de  »Nou p ap Domi » violemment dispersé par la police à Port-au-Prince

1
385

Deuxième tentative de rassemblement des Petro challengers violemment réprimée. Le rassemblement d’une dizaine de citoyens, à l’appel des Petro challengers  »Nou pap dòmi » a été brutalement dispersé par les forces de l’ordre.

Lundi 6 juillet 2020 ((rezonodwes.com))– Au moment où les organisateurs s’apprêtaient à lancer le mouvement et que parallèlement des affiches et banderoles se distinguaient dans la foule, des policiers instruits ont pris pour cible le rassemblement d’une dizaine de citoyens.

Des tirs nourris, des jets de gaz lacrymogène ont provoqué la panique. Au moins un véhicule a été incendié par les protestataires. Des tentatives de relance du sit-in par les Petro challengers ont été vaines. 

L’avenue Charles Sumner abritant le MJSP a été assiégée par des agents de diverses unités spécialisées de la PNH.

Des rassemblements ont été également brutalement réprimés par les policiers malgré des tentatives de résistance.

Du nombre des personnalités présentes au sit-in pour denoncer l’insécurité et l’impunité institutionnalisée, on pouvait compter l’écrivain Lionel Trouillot, l’intellectuel Hérold Jean François et des représentants d’organisations de droits humains.

Hervé Noël
vevenoel@gmail.com

1 COMMENT

  1. La stratégie du pouvoir est de réprimer quelle que soit la forme de manif. Jovenel Moise avait bien appris les leçons de 2018 et 2019. Il revient à ceux d’en face de bien comprendre la stratégie et d’innover aussi dans leur mouvement de « vle pa vle fok li ale. » Le temps n’est pas révolu, « Jovenel nou gen dwa manifeste. » Le cri de Lucmane Dellile et des Gnbistes lors des manifs contre l’apprenti dictateur Jean Bertrand Aristide. Plus ça change plus c’est la même.

    Pour l’histoire, à un certain moment Herold Jean-Francois était un titidiste. Par contre, le musicien Michel Martelly et Lyonel Trouillot empêchaient à Jean Bertrand Aristide d’imiter en malpropre le docteur-ethnologue François Duvalier. Le temps avait fait son chemin.

    Jean-Francois tourne le dos à Lavalas. Le raté/domestique Preval tentait de le coopter comme les fainéants des commissions présidentielles RANS, mais ça n’avait pas marché. Aujourd’hui, AN PYE GAYE comme d’habitude, Trouillot et Jean-Francois sont sur le macadam contre un autre radoteur du nom Jovenel Moise. Quelle histoire!

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.