Université et solidarité sociale à l’heure de la pandémie de la COVID-19

0
282

Intervention du Dr Hérold Toussaint, Vice-Recteur de l’Université d’Etat d’Haïti, du Dr. Marc Manuel Femerlus, Directeur du système informatique de l’UEH,et du Dr Jean Judson Joseph, Directeur de Facultés et écoles de province, le jeudi 14 mai 2020 au Centre d’Information Permanentes sur le Coronavirus (CIPC) autour du thème « Université et solidarité sociale à l’heure de la pandémie de la COVID-19 »

Jeudi 14 mai 2020 ((rezonodwes.com))– Le Dr Hérold Toussaint, Vice-Recteur de l’Université d’Etat d’Haïti, du Dr. Marc Manuel Femerlus, Directeur du système informatique de l’UEH, et du Dr Jean Judson Joseph, Directeur de Facultés et écoles de province, ont intervenu ce jeudi 14 mai 2020 au Centre d’Information Permanentes sur le Coronavirus (CIPC) autour du thème « Université et solidarité sociale à l’heure de la pandémie de la COVID-19 ».

Dr Hérold Toussaint, Vice-Recteur de l’Université d’Etat d’Haïti (UEH), a d’abord remercié les spécialistes et les chercheurs pour leur apport, ce qui a permis de mieux comprendre le coronavirus.  Selon lui, il est important de porter un regard sur les implications sociales que comporte la COVID-19.  « Cette pandémie nous a fait comprendre que nous vivons dans une seule planète terre, une seule communauté humaine quel que soit l’endroit où nous habitons.  Nous représentons une seule famille et Haïti en fait partie », affirme le Dr Toussaint. Tous les pays sont donc appelés à co-piloter cette planète qui, sans une vraie unité, risque de disparaître.

Selon le Dr Toussaint, « en tant que mal social, on peut trouver les causes de cette pandémie ou de ce virus virtuel.  Cependant, il faut repérer des réponses sociales ».

Le Dr Toussaint a lancé un appel en faveur de la solidarité et de la réciprocité car « sans la solidarité sociale et morale, le pays est appelé à disparaître », dit-il.

Le Dr Toussaint pense qu’il faut accorder une attention spéciale aux plus pauvres, à  ceux qui sont dans le besoin.  « Les riches ont donc une dette sociale à l’endroit des personnes les plus vulnérables », avance-t-il.

Il affirme que l’Université d’Etat d’Haïti, avec ses 30.000 étudiants, 1.500 professeurs et 1.000 employés, se bat en vue de rendre service à la communauté.

Hérold Toussaint constate que la formation à distance imposée par la COVID-19 représente un grand défi pour l’UEH.  « L’Université doit entrer de toute façon dans cette nouvelle forme de pédagogie, elle n’a pas le choix ».

Parmi les nombreuses réalisations et perspectives de l’Université d’Etat d’Haïti, le Dr Toussaint a mentionné le projet de recherches relatives aux impacts de la COVID-19 sur la population.  Il informe avoir organisé une série de conférences en ligne en vue de permettre aux Haïtiens de mieux comprendre la pandémie. 

En raison du coronavirus, dit-il, les réunions avec le staff et les vice-doyens se font en ligne en vue de rechercher une solution conforme à la fonction l’Université d’Etat d’Haïti d’enseigner, d’effectuer des recherches et de rendre service à la communauté. L’UEH ambitionne également d’utiliser ses nombreux étudiants en vue de sensibiliser la population à l’échelle nationale sur la prévention de la COVID-19.  « L’UEH veut bouger avec le monde », affirme le Dr Toussaint.

Le Vice-Recteur de l’UEH a annoncé que sous peu, les soutenances de mémoires seront organisées en ligne pendant cette période particulière avec une présence réduite de 10 personnes au total. Il a indiqué qu’une Fondation est également en cours d’élaboration en vue de supporter l’UEH et a profité pour lancer un appel aux anciens étudiants.  « Nous avons tous une dette sociale qu’on ne finira jamais de rembourser, donc nous devons mutualiser notre avoir aujourd’hui », soutient-il. En ce sens, l’UEH lance un appel mondial à tous les anciens universitaires patriotes et citoyens d’ici et de la diaspora.  Une opération de levée de fonds sera lancée sous peu.

Enfin, le Dr Hérold Toussaint a rappelé que le pays a besoin d’entrepreneurs sociaux et de savants en vue d’offrir un accompagnement de qualité au pays.  « Ce qui est urgent aujourd’hui, c’est d’utiliser la solidarité sociale pour vaincre le coronavirus », a-t-il conclu. 

De son côté, le Dr. Marc Manuel Femerlus, Directeur du système informatique de l’Université d’Etat d’Haïti, a fait savoir que le coronavirus a pris toutes les universités du monde par surprise y compris Haïti.  Etant donné que la formation ne peut se poursuivre en présentielle, l’UEH travaille sur la formation à distance en vue de terminer l’année académique, explique-t-il.

Pour l’instant, l’Université d’Etat d’Haïti effectue la formation à distance pour les professeurs d’abord sur la plateforme web-conférence et la plateforme pédagogique.

Marc Manuel Femerlus a évoqué les difficultés auxquelles l’UEH fait face notamment le manque de matériels, la rareté de l’énergie et l’accès limité à l’internet pour les étudiants.  Cependant, il affirme travailler avec des bailleurs en vue de solutionner ces problèmes.

Parlant de l’expérience pilote de la formation à distance au sein de l’Université d’Etat d’Haïti, le Dr Jean Judson Joseph, Directeur de facultés et écoles de province a annoncé la disponibilité prochaine du cours intitulé « université, société et citoyenneté ».  Dans les deux prochains mois, le cours intitulé « Méthodologie, argumentation et mémoire de sortie » sera également disponible sur tout le territoire à partir du téléphone ou de l’ordinateur portable à travers le site internet suivant :  Dcp_ueh.ht

M. Joseph a fait mention de nécessité de faire la formation de professeurs et a profité pour lancer également un appel aux anciens de l’UEH en vue de leur permettre de réaliser leur projet de formation à distance et redynamiser la vie académique à l’Université d’Etat d’ Haïti.

JL

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.