Soudan – Corruption : l’ex-président el-Béchir destitué encourant jusqu’ à 10 ans de prison, est placé pour 2 ans dans un centre correctionnel

0
571

L’ex-numéro Un du soudan qui aimait tant le luxe de son Palais national, est apparu samedi au tribunal enfermé dans une cage métallique… Comme le pouvoir est réellement éphémère !

Il s’agit de la première décision de justice visant l’ancien homme fort du Soudan, commente le journal Le Soir en Belgique.

Samedi 14 décembre 2019 ((rezonodwes.com))–Destitué en avril dernier par l’armée sous la pression d’un mouvement de contestation inédit après 30 ans au pouvoir, l’ancien-président soudanais Omar el-Béchir, a été condamné samedi par un tribunal de Khartoum à deux ans en centre correctionnel, pour corruption.

M. Béchir est apparu samedi matin devant le «tribunal spécial», écoutant le verdict debout dans une cage métallique et vêtu de sa robe blanche traditionnelle et de son turban, après avoir été amené de la prison de Kober à Khartoum où il est détenu depuis son éviction du pouvoir.

Dans ce procès qui a commencé au mois d’août, et qui concerne des fonds perçus de l’Arabie saoudite, M. Béchir encourait jusqu’à 10 ans de prison. Samedi, il a été déclaré coupable de «corruption» et «possession de devises étrangères».

Le juge Al-Sadeq Abdelrahmane a expliqué que l’ex-président serait placé dans un centre correctionnel pour les personnes âgées, car selon la loi soudanaise, toute personne âgée de plus de 70 ans ne peut être placée en prison.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.