Gary Victor : nos hommes politiques sont pour la plupart des kokorat!

2
594

Lundi 16 septembre 2019 ((rezonodwes.ccom))– Quelqu’un pourrait-il m’expliquer l’origine du kokoratisme haïtien qui est pour moi l’une des raisons principales de notre état.

Je prends l’exemple d’un sénateur dominicain. Il est aussi corrompu qu’un sénateur haïtien. Origine sociale modeste comme un sénateur haïtien. Ce qu’il gagne dans les circuits de la corruption dépasse de loin ce qu’un parlementaire haïtien pourrait imaginer.

Sauf que ce sénateur dominicain n’est pas un kokorat. Il veut un pays propre, moderne avec de belles routes, des hôpitaux, des écoles, de l’électricité. Ce sénateur serait bien choqué de voir ce qu’on appelle chez nous un Théâtre national.

Albert Buron pince sans rire disait qu’il y avait des démons dont le bureau était au dernier étage d’un gratte ciel. Il y en a d »autres, les diables kokorat, dans des grottes ténébreuses et nauséabondes.

Nos parlementaires, nos hommes politiques sont pour la plupart des kokorat. C’est pour cela qu’ils ne peuvent que penser en crasseux et en petit.

Ce kokoratisme explique le délabrement du pays. Le kokoratisme est si ancré dans notre culture que même des années d’études à l’étranger, les diplômes les plus avancés, n’arrivent pas à avoir raison de cette manière d’être et de penser petit, de penser crasseux.

La corruption n’explique pas tout.

Mon frère aux USA me donnait l’exemple d’un ami à lui dont le rêve était, s’il gagnait un loto de plusieurs millions de dollars, de revenir en Haiti pou l al manje yon chat wouj.
On me dira que chacun peut avoir ses rêves et sa culture.

Mais l’histoire a démontré, oublions tout moralisme, ce qui advient des rêves et des cultures incapables de prendre place sur l’échiquier des compétitions inévitables.

La scène haïtienne n’est que la preuve, á quelques exceptions, d’un kokoratisme installé et triomphant à tous les niveaux.

Mais qui peut m’expliquer kote afè kokorat sa a sòti ? Je voudrais une réponse.

Gary Victor

Texte tiré de la page Facebook de l’écrivain Gary Victor

2 COMMENTS

  1. Par rapport à la situation dans notre pays, de plus en plus, je cherche à comprendre. Ce matin, je me réfère à nouveau au camarade Marx Bourjolly dans le but de mieux appréhender Pourquoi cette tendance, « plus ça change plus c’est la même chose. » Et je l’avais exprimé ainsi, « Pou kisa si m retire Lesly François MANIGAT, se FATRA selman ki kontinye pase sou pouvwa a. » À la Vérité, concernant sa réponse, je reste sur ma soif. La réflexion de Gary Victor tombe à point nommé. Ce n’est pas une partie de plaisanterie, « Le kokoratisme est si ancré dans notre culture que même des années d’études à l’étranger, les diplômes les plus avancés, n’arrivent pas à avoir raison de cette manière d’être et de penser petit, de penser crasseux. » Après avoir lu plusieurs articles sur la culture du philosophe Camille Loty MALEBRANCHE, il est Facile pour lui de répondre à cette question, « kote afè KOKORAT sa a sòti ? En attendant, le mot KOKORAT/CHIMÈ a pris naissance sous la présidence de Jean Bertrand ARISTIDE. Ce dernier s’était trompé d’époque.

    • Tout a fait d’accord . La reforme et la reconstruction d’Haiti doit commencer par la rehabilitatoin de la justice. Tous ces kokorat seraient deja en prison depuis bien avant d’avoir pris office car il etaient tous des delinquents. Si ce pays ne disposera que de 10 millions de dollars seulement, on devra simpleent ignorer tous les autres problemes tells qu’eduction, soins de sante, et s’attaquer en plein a la rehabilitation de la JUSTICE. Un type comme Martelly serait en prison bien avant d’avoir pense a devenir president, Jovenel aurait ete derriere les barreaux depuis longtemps pour ses affaires crapuleuse. Remarque que meme les diplomates en Haiti sont de vils criminels. Rehablitons la justice et voyons les resultatse et attaquons les autres probleme la justice etant rehabilitee. C’est tout. C’est un pays lourd en problemes culturels. On le sait, mais on ne peut plus aller en arriere pour revisiter les causes et effets de notre passe hideux .Nous avons un peuple de voleurs dans un etat d’impunite. On ne peut esperer mieux que ce l’on voit aujourd’hui. Quand chaque president, senateur, ministre et directeur general saura que la prison est a cote, je vous assure que le pouvoir n’interessera plus les voleurs, car d’ailleurs c’est ce meme etat de cause qui fait qu’un kokoratc un faux diplome est mieux remunere qu’un ministre francais ou americain, n’est ce pas?

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.