Soudan : l’ex-président Omar el-Béchir inculpé pour corruption

0
155

Deux mois après la destitution de Omar el-Béchir au pouvoir depuis 26 ans, la justice soudanaise l’a officiellement inculpé jeudi de corruption. L’ex-président soudanais est notamment accusé d’enrichissement illicite. Le Soudan, à l’instar d’Haïti, dirigé par le président Jovenel Moise indexé dans la dilapidation de fonds de Petro Caribe, est classé parmi les pays les plus pauvres et plus corrompus au monde.

L’agence de presse Suna a indiqué que Omar el-Béchir était accusé «de possession de devises étrangères, d’avoir acquis des richesses de façon suspecte et illégale et d’avoir ordonné [l’état] d’urgence»

Jeudi 13 juin 2019 ((rezonodwes.com))– L’ancien président soudanais Omar el-Béchir, destitué et arrêté en avril sous la pression de la rue, a été inculpé pour «corruption», a annoncé jeudi l’agence officielle de presse Suna.

Porté au pouvoir par un coup d’Etat en 1989, Omar el-Béchir a été destitué et arrêté par l’armée le 11 avril à Khartoum, à la suite d’un mouvement de contestation inédit, déclenché en décembre par le triplement du prix du pain, a rappelé Le Figaro.

«Le ministère public annonce avoir terminé toutes les enquêtes concernant l’action [en justice] intentée contre le président déchu Omar el-Béchir par des procureurs anticorruption», a indiqué Suna.

L’arrestation de Omar el-Béchir n’a pas calmé le mouvement de contestation qui réclame désormais au Conseil militaire, qui a pris les rênes du pouvoir, de le transférer aux civils.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.