Venezuela – Vatican : une délégation de l’opposition vénézuélienne reçue à la Secrétairerie d’Etat du Saint-Siège

Une délégation de l’opposition au régime de Nicolas Maduro a été reçue à la Secrétairerie d’État du Saint-Siège, dans la matinée du lundi 11 février, dans le cadre de la crise que traverse le pays, indique la Salle de presse du Vatican

Lundi 11 février 2019 ((rezonodwes.com))–Tout d’abord, sachez que l’Italie dont les relations diplomatiques sont tendues avec la France, depuis plus d’une semaine, est l’un des rares pays de l’Union européenne à ne pas avoir reconnu Juan Guaido comme président intérimaire du Venezuela. Le gouvernement italien livrera mardi sa position officielle sur la crise politique en cours à Caracas.

La délégation de représentants de l’opposition, qui effectue une tournée en Europe, a été reçue par des membres de la Secrétairerie d’Etat, chargée de la diplomatie du Saint-Siège, précise le Vatican dans un communiqué. 

Ses membres, parmi lesquels figurent Francisco Sucre, président de la commission des Affaires étrangères de l’Assemblée nationale, et Antonio Ledezma, ancien maire de Caracas, ont également été reçus par le vice-président du Conseil italien Matteo Salvini.

Exprimant sa profonde préoccupation, le Vatican a souhaité qu' »une solution juste et pacifique soit trouvée de toute urgence pour surmonter la crise tout en respectant les droits de l’homme, en recherchant le bien de tous les habitants du pays et en évitant les effusions de sang« .

Le Vatican disposé à la médiation

Le pape François a proposé la médiation du Saint-Siège. Dans un entretien accordé à la chaîne italienne Sky TG24, Nicolas Maduro dit lui avoir adressé une lettre pour solliciter son aide « afin de faciliter et de renforcer le dialogue« .

«L’Église catholique est naturellement disposée à offrir sa médiation et à faciliter les négociations», a confié le vice-président de la commission pontificale pour l’Amérique latine, Guzman Carriquiry, avant de préciser qu’au regard de «l’extrême polarisation» en cours, «le consentement des deux parties au dialogue» conditionne la médiation vaticane.

Rezonòdwès avec Vatican News

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.