Officiel : Avec 84 voix pour, les députés ratifient la politique générale de Céant

« Un match amical« , a signalé le député de Grand-Goave stigmatisant l’énoncé de Céant « comme un vrai recueil de mensonge« . Comme il fallait s’y attendre, les députés, majoritairement pro-pouvoir et alliés, qui ont défilé devant la tribune pour appuyer ou faire valoir des points de vue contradictoires ou entremêlés, ont sans surprise voté dans la nuit du samedi à dimanche, l’énoncé de la politique générale du notaire Jean-Henry Céant, devenu officiellement le 5ème Premier-ministre du régime tèt kalé en Haïti., durant leur 7 années de règne. A, 4h 45 du matin, le président de la Chambre Basse, Gary Bodeau, a clôturé la séance spéciale qui a conduit à la ratification de la déclaration de politique générale du Premier Ministre Céant avec 84 voix pour, 5 contre et 4 abstention





Port-au-Prince, dimanche 16 septembre 2018 ((rezonodwes.com))–Le Dr. Jack Guy Lafontant qui s’était retiré sur la pointe des pieds à la Chambre législative, le 14 juillet dernier, a trouvé deux mois plus tard son remplaçant à la Primature, en la personne de Me. Jean-Henry Céant pour continuer d’accoucher « la vision du président Jovenel Moise » dont l’un des points essentiels consiste à électrifier tout Haïti 24/24 dans les 9 mois restant sur les 24 mois d’un délai promis.

Exigence constitutionnelle, en sortant du Sénat samedi au lever du jour, le tout nouveau Premier-Ministre ratifié par le Parlement, a fait samedi soir des redites d’une autre façon chez les députés, avec l’utilisation des mots pas tellement différents pour soutenir son programme de gouvernement, parfois bombardé par des interventions de complaisance.

« Mon Gouvernement devra dans l’urgence déposer un projet de Loi des finances pour l’exercice 2018-2019 qui sera un instrument de mise en œuvre de politiques publiques, basé sur la performance à travers une utilisation optimale des maigres ressources de l’Etat« , a lancé le Premier-ministre Céant qui va devoir démontrer aux haitiens, à travers cette loi à venir, si les recommandations du Dr. Boulos seront prises en considération. M. Boulos a suggéré à son ami Jovenel Moise, l’arrêt immédiat du paiement de la dette de Petro Caribe pour le canaliser vers d’autres besoins primordiaux.




Avec l’absence totale d’un hôpital de référence en Haïti, la quasi-inexistence des centres de soins d’urgence, M. Céant promet de « prendre les mesures concrètes pour favoriser l’accès de tous aux soins de santé. Il n’est pas normal qu’une mère puisse mourir à l’accouchement dans notre pays en ce 21e siècle, faute de soins« . Le PM Céant qui a repêché la ministre de la Santé du gouvernement Moise-Lafontant, devait poser directement la question à la titulaire de ce ministère reconduite.

Jean-Henry Céant, avocat de profession, qui a parlé toute la soirée à la première personne, va se pencher sur la justice, la source de toutes les principales corruptions en Haiti. « Mon Gouvernement », a-t-il déclaré, compte s’attaquer aux problèmes de compétences et de lenteur dans le système par l’organisation des Parquets, des tribunaux de paix suivant les sensibilités et spécialités des commissaires et juges.

Même son de cloche déjà entendu au Sénat dans la nuit du vendredi à samedi, en ce qui a trait aux Missions diplomatiques d’Haïti. Cependant, le PM, ni au sénat, ni à la Chambre basse n’a mentionné les affronts subis par les haitiens, les seuls à pouvoir solliciter un visa pour se rendre en République Dominicaine alors que ce pays exempte les citoyens de 150 pays n’ayant plus besoin de remplir cette formalité. « Le temps est révolu pour nos diplomates à ne faire que de la représentation. Les diplomates d’aujourd’hui doivent pouvoir mettre à contribution les ressources financières et humaines mises à leur disposition afin d’aller identifier les entreprises prêtes à s’implanter en Haïti » a laissé entendre M. Céant.

Le SMCRS dans la visière du Premier-ministre qui nous donne rendez-vous sans le mentionner directement au 1er février 2019, à savoir le constat « d’ un Port-au-Prince propre », car il a déclaré qu’ « au cours du premier trimestre du prochain exercice fiscal, le Gouvernement renforcera le système de gestion des résidus solides et, en accord avec les municipalités, entreprendra un programme de gestion des immondices ».

Céant a promis de renforcer le civisme chez les haitiens alors que son administration compte des hommes qui ne payent pas (à temps) leurs redevances fiscales. “Notre Administration veillera à ce que la formation civique des haïtiens et des haïtiennes soit prise en compte dès la petite enfance”.

Le FDI va-t-il finalement élargir ses prêts car Céant « envisage de lancer des programmes de crédit et d’assurance agricole en vue de renforcer les capacités de production du pays dans ce secteur. Nous prendrons parallèlement des dispositions pour protéger les plaines agricoles contre l’urbanisation sauvage« .

Le président du parti « Renmen Ayiti‘ a, dans son discours d’énoncé de la politique générale, fait l’éloge d’une « Caravane de Changement » sans dont personne ne connaît réellement les dessus et les en-dessous de ce programme critiqué pour son opacité par les détracteurs du président Jovenel Moise. Pour M. Céant, un malheureux candidat à la présidence en 2015, « au niveau des infrastructures routières, portuaires et aéroportuaires, nous allons poursuivre la politique de construction et de réhabilitation initiée par le Président de la République à travers la « Caravane du changement ». Le PM va-t-il finalement questionner les projets de construction des aéroports de l’Ille-à-Vache et Antoine Simon des Cayes ?




Enfin, abordons-nous ce dimanche 16 septembre 2018, la deuxième version revue, corrigée et augmentée d’une administration Moise-Lafontant sans Jack Guy tombé dans l’océan le 14 juillet ?

Et si tout ce programme de gouvernement de Céant avec l’indisponibilité des fonds nécessaires pour sa pleine et entière exécution, n’était que pour plaire la galerie, spécialement les grands du monde à l’ONU devant lesquels le président Jovenel Moise doit prendre la parole le 27 septembre 2018 prochain.

Ah ! Que ce serait bien de vivre une Haïti rêvée où la corruption n’est qu’un vieux souvenir du passé  et encore moins, les mots ne sont pas dits pour être dits.

2 pensées sur “Officiel : Avec 84 voix pour, les députés ratifient la politique générale de Céant

  • 16 septembre 2018 à 8:21
    Permalink

    Un autre Haillon à la primature.

    Répondre
  • 16 septembre 2018 à 9:44
    Permalink

    Honnêtement, personne ne s’attendait à un miracle! Dans ce parlement où sont concentrées les tribus les plus comiques et les plus corrompues du pays, le spectacle aura été à la hauteur de leur réputation. Et tant pis pour ceux qui n’aiment pas rire.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.