La Chine a offert une aide de 4,7 milliards de dollars à Haiti, selon Miami Hérald

Port-au-Prince, jeudi 17 mai 2018 ((rezonodwes.com))– Avec le revirement de la République Dominicaine dans le dossier des deux Chine, les négociations entamées par des émissaires des deux compagnies étatiques  de la Chine continentale (Southwest Municipal Engineering Design and Research Institute et Metallurgical Corporation of China (MCC)) avec la Mairie de Port-au-Prince, reviennent sur le tapis.




Selon Miami Hérald, le maire Youri Chevry avait approuvé, avec quelques réserves, les propositions chinoises devant aboutir à la reconstruction de la ville de Port-au-Prince.

En août 2017, l`édile avait écrit à Xie Yong Jiam, un responsable de Southwest pour donner le feu vert aux Chinois qui offraient une usine électrique de 600 megawats, des routes, des caméras de vidéo surveillance pour les rues, un immeuble pour l`Hotel de Ville, des places publiques, des marchés publics (en particulier Croix des Bossales), un réseau de distribution d`eau efficace, etc…

“La Chine m`avait offert quelque chose que je désirais et cherchais. Il s`agit de la reconstruction de Port-au-Prince », a confié le maire Chevry au journal américain.




“Si tous ces projets se concrétisent, ce sera un vrai départ pour le pays, pas uniquement pour Port-au-Prince », a martelé Youri Chevry, impuissant pour l`instant devant le niveau d`insalubrité de sa ville.

Par contre, les promesses de la Chine ne voient pas le jour à tous les coups. En témoignent les récriminations de certains pays africains.

3 pensées sur “La Chine a offert une aide de 4,7 milliards de dollars à Haiti, selon Miami Hérald

  • 17 mai 2018 à 9:00
    Permalink

    En tout cas, dans le statu quo de Port-au-Prince si ce bonhomme de maire et les dirigeants tels Jovenel, Lafontant ne sont pas des cochons ou des vers aimant les déchets, ils doivent très vite accepter. Il n’y a rien à perdre que la malpropreté de la ville.

    Répondre
  • 17 mai 2018 à 10:55
    Permalink

    C’est sûr que les EEUU ne vont pas accepter et no dirigeant haïtiens sont comme chien de garde , ils ont si peur des américains, qu’ils oublient même qu’ils sont libres , ces lèche-bottes 😥

    Répondre
  • 17 mai 2018 à 10:59
    Permalink

    Bon, gen 2 bagay a souliye sou kesyon sa a. Pou youn, karaktè tisousou, visye, vòlè san diyite « dirijan » nou yo, depi yo tande lajan, yo fonse san gade dèyè, san poze de kondisyon ak respè mityèl nan negosiyasyon yo. Dezyèmman, si yo pa wè posiblite foure pat yo nan lajan an, yo gen tou bònman bay vag menmsi pwojè a te ka trè byen sèvi peyi a ak pèp Ayisyen an vre toutbon. Sa se karaktè kriminèl, pouriti, santi charongn swadizan « dirijan » nou yo. Ekzanp sila yo te abonde sou rejim tèt kale premye vèsyon an. Nou ka imajine tout avantaj peyi d Ayiti pèdi ak bann enègimèn sa yo, bann vòlò de gran chimen sila yo.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.