Mais que font ces quatre femmes, toutes seules, au CEP?

4
1561

Alors que les hommes siégeant au Conseil Électoral Provisoire, créé à partir de l`accord de Kinam, ont laissé un à un le navire, les quatre femmes qui ont pu intégrer cette institution restent encore fermes à l barre et, malgré vents et marées, n`entendent pas passer par dessus bord.

Le juriste Néhémie Joseph a été le premier à donner, sans explication, le signal de la débandade, bien que le pouvoir a rapidement œuvré pour lui trouver une remplaçante en la personne de la mambo et employée de la radio nationale, Carline Viergelin.




Mais la véritable hémorragie a débuté avec le départ du représentant de l`Église Catholique, Ricardo Augustin, suivi de celui du secteur Protestant, Vijonet Déméro qui n`ont jamais été remplacés jusqu`à date.

Puis tout s`est passé très vite avec la défection du représentant de la presse, Pierre Manigat Jr, et de celui des Droits humains, Jaccéus Joseph.




Aujourd`hui c`est au tour du capitaine, Pierre Louis Opont, de partir en laissant, dans un  bateau prenant de l`eau de tous les côtés, quatre femmes téméraires qui n`ont pas peur de perdre leur réputation: Marie Carmelle Paul Austin (Université), Lourdes Edith Joseph (Syndicat), Carline Viergelin (Paysan, Vaudou) et Yolette Mengual (désavouée par les organisations du secteur féministe).

 

4 COMMENTS

  1. Elles jouent leurs rôles traditionnels de femme de ménage. Elles essuient et netoyent les lots et les piles
    laisses par leurs collègues. Sans oublier leur propre diahree

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.