« 95% des habitants de Port-au-Prince boivent de l’eau de puits mélangée au déchet », selon un ministre dominicain

7
1126

Joseph Lambert et sa forte délégation de parlementaires en « visite de courtoisie » vendredi dernier en République Dominicaine, le savent-ils qu’au jour même de leur présence égayée au Palais présidentiel à côté de Danilo Medina qu’un de ses ministres eut à déclarer: « Que des 3 millions d’habitants de Port-au-Prince, seulement 5% des familles ont des tuyaux chez eux et le reste (les 95%) utilisent de l’eau de puits, dont le liquide est mélangé avec des eaux usées des latrines »




Santo Domingo, dimanche 4 février 2018 ((rezonodwes.com)).–S’il y a un dominicain à ne pas être impressionné par l’arrivée de Joseph Lambert et de Gary Bodeau, vendredi matin à Santo Domingo, c’est bien Francisco Dominguez Brito, le ministre dominicain de l’Environnement. Cette délégation serait venue d’une capitale où des gens boivent de l’eau contaminée avec des matières fécales.

Pour ce ministre dominicain, cité par le journal Diario Libre, sans égard pour les efforts titanesques déployés par le président Jovenel Moise et sa « Caravane de Changement », il prévoit qu »Haïti va souffrir dans 10 à 15 ans d’une sécheresse et d’un manque d’eau« .

Il a précisé que « seulement 5% des familles ont des conduites d’eau potable chez eux et le reste utilise de l’eau de puits mélangée avec les eaux usées« . En l’occurrence des latrines, a-t-il affirmé.





Les autorités haïtiennes, après leur forfait vendredi au Sénat, commente un haïtien à Miami, sur la façon éhontée dont s’est tenue une assemblée pour classer le rapport de la Commission auditant sur la dilapidation de fonds de Petro Caribe indexant Jovenel Moise, Wilson Laleau, Laurent Lamothe, Jean Max Bellerive et autres, ajoute-il, ne pourront plus à l’avenir compter sur des patriotes pour manifester contre des mauvaises déclarations des étrangers à l’encontre d’Haïti, au vu de leur attitude méprisante adopté face aux lois de la République ».

Le ministre dominicain de l’Environnement qui n’a pas marché ses mots pendant que Joseph Lambert faisait les éloges de sa tournée chez Medina, a affirmé que « l’eau des puits que les 95% des habitants de la capitale utilisent est presque de l’eau puisée des latrines » et avance-t-il, comme pour renfoncer le clou déjà planté par Donald Trump, « avec peu de pluie qui tombe, chaque jour les nappes souterraines diminuent, et avec peu de pluie, l’eau de mer pénètre et salinise les puits de Port-au-Prince, c’est-à-dire, contaminés et salinisés« .




Notons que le ministre Brito a tenu ces propos lors d’un colloque sur l’environnement et les ressources naturelles, organisé vendredi à Santo Domingo.

 

7 COMMENTS

  1. Ni Trump et encore moins ce ministre dominicain ne parlent pas assez fort sur Haïti et sa Capitale pour faire entendre raisons à ces représentants de merde d’un petit pays qui avait connu sa part de gloire, il fut un temps. Ils savent tout et se fichent visiblement des conditions d’insalubrité dans lesquelles vivent tous les habitants, spécialement ceux de la Capitale. Trop occupés à se donner en spectacle pour solliciter l’aide des autres pays, partout où ils vont, ils n’ont pas le temps à consacrer à ces détails.

    L’odeur carrément rance mélangée à celle du k k et des montagnes d’immondices qui jonchent les rues, ne les dérange plus. Pourquoi ? Parce que c’est un superbe symbole qui traduit la déconnexion totale et généralisée de ce gang qui occupe les avenues du pouvoir actuel, de son manque d’intérêt complet face aux histoires de corruption, de malversation et de mauvaises pratiques de gouvernance. Savez-vous, le genre de choses qui enrage le citoyen moyen de tout pays normal ! Mais au sein de ce gouvernement et, dans une certaine mesure de la population aussi, on s’en fout totalement.

    Et j’ai des doutes que cela change dans un avenir prévisible – parce que, je le répète, il n’y a pas au pouvoir, maintenant, des représentants suffisamment soucieux qui osent poser les vraies questions, et ont le courage de prendre les bonnes décisions pour l’avenir du pays et des jeunes. Au contraire, ces derniers sont contraints de le quitter pour faire place à ces résiduels hommes de maison pour qu’ils puissent accomplir en tout liberté le boulot pour lequel ils sont choisis par la CI. Encore une fois, je le répète, les citoyens de ce pays ne pourront jamais êtres les arbitres de leur destin s’ils continuent à laisser aux étrangers le loisir de désigner les représentants à leur place.

  2. Le cas Lambert est perdu! On ne peut faire entendre raison à un voyou dans dignité qui ne pense qu’à sa poche!

    • J’aurais aime savoir le but de la visite de ces soi-disant officiels haitiens en Republicaine Dominicaine ces temps derniers. Pourquoi faire? En quoi les dominicains peuvent nous etre utiles?Qu’est ce qu’ils sont en train de cuisiner ou fouiner la-bas?
      A mon avis,si ces gens qui occupent les avenues du pouvoir en Haiti etaient je ne dirais pas soucieux;puisque pour avoir du souci;cela necessite un brin de logique;je dirais s’ils avaient un peu de « self-respect »;ils devraient se rendre compte qu’ils ne sont pas en mesure de comprendre et de poser les problemes complexes d’Haiti et pour enfin trouver les voies et moyens pour les resoudre.
      Si aucune decision revolutionnaire n’est prise on est condanne de voir s’egrener devant nos yeux des jours,des annees,des decennies et des siecles comme ces deux cent ans passes et aucune initiative ne sera entreprise pour voir changer les conditions de vie de ce peuple.
      Oui,le President Jovenel Moise est par ci,par la,comme s’il etait toujours en campagne avec une caravane de changement. Pour moi,c’est une aberration! Qu’est-ce que cela veut dire? C’est un gaspillage irreflechi des maigres ressources de ce Pays. C’est une sorte de « band-aid »pour la resolution des problemes.Je suis sur que dans toute la propagande orchestree aux alentours de cette idee;comme si pour demontrer que le President fait du bon travail,une fuite indetectable et incalculable de fonds et de materiels n’est pas couverte ou s’echappe au controle du President et des ses administrateurs.
      J’aurais aime plutot voir une reunion des grandes connaissances de la culture et de la politique haitienne vivant tant a l ‘interieur;qu’a l’exterieur pour jeter les bases du nouveau projet de la societe haitienne et ce » blue-print » definirait les initiatives ou projets a entreprendre ainsi que leurs echeances.Il definirait et identifierait en meme temps parmi ces projets ceux qui sont prioritaires et des lois et des injonctions faites par les officiels de ces etats generaux forceraient le Corps legislatif et le gouvernement present ou futur de rester et d’appliquer toutes les considerations prises et definies dans ce document.
      Nous avons affaire avec trop de cancres,de parvenus,des irresponsables; de faux leaders des gens comme moi pour la plupart issus de parents pauvres mais qui ne sont pas comme moi animes de bons sentiments envers ce pays qui ne jurent et qui font tout pour acceder au pouvoir en vue de se faire un nom. Le mal dont souffre le pays eu egard a la condition economique de ceux qui veulent occuper des postes electifs est comme une maladie incurable;puisque 95% pour ne pas dire 100%100 de ceux qui postulent les postes publiques sont des economiquement faibles.Mais helas!
      A quoi tout cela peut servir,si on a pas en tete cette philosophie de l’amour chretien en vue d’avoir la satisfaction quand arrive nos dernieres secondes sur cette planete d’avoir une vie bien remplie.

  3. Toudabò, ki verite ki genyen nan sa minis dominiken anviwonman an di la a asavwa se 5% fanmi ki gen aksè a dlo potab nan Pòtoprens alòske 95% nan 3 milyon moun yo ap bwè dlo nan pyi melanje ak matyè fekal? Kisa minis anviwonman Ayisyen an ap reponn sou sa? Twò souvan, de etranje ap fè de revelasyon sou kondisyon lavi moun nan peyi a, epi otorite responsab sektè konsène yo pa di yon mo. Kisa moun sa yo fout vo nan leta a nan peyi sa a?

    Si se vre sa minis dominiken an di a, enben, nou pral gen dè milyon moun ki pral enfekte ak kolera nan mitan dividal moun ki pral mouri ak maladi sa a. Men imaj ki devan nou la a: lavichè nan bounda pèp la, leta monte pri gaz nan dengon yo, palman bidon/de merde la vote yon bidjè kriminèl gouvènman Moise/Lafontant an kont pèp la, sektè prive a lage yon pitans de 350 goud pa jou nan men Ouvriye yo lè ke yo te anfèt revandike 800 goud pa jou, de 2008 a 2017, nèg nan leta a kraze 3.8 milya dola vèt fon petwokaribe, fatra tout kalite anglouti tout peyi a. Kenbe imaj sa a nan imajinasyon nou! Di m non! Èske jenn fanm ak jenn gason kap kouri ale Chili, Brezil, Ekwatè, Ajantin elatriye pa gen rezon?

    Èske bann vòlò nan leta yo ak sektè prive a se pa mete yo mete pèp la nan yon chanm a gaz pou annik fini ak yo yon fwa pou tout epi bay blan yo peyi a? Nou devan yon ijans san presedan nan listwa. Se yon kesyon de vi ou de mò pou popilasyon Ayisyen an. Èske Pèp Ayisyen an chwazi mouri tèt anba, ajenou, nan dòmi, zonbifye nan kondisyon malouk vòlè/piyajè yo enpoze sou yo nan konplisite ak peyi kolon enperyalis yo? A KILÈ SOULÈVMAN DEMOKRATIK POPILÈ ANTI ENPERYALIS LA MENM?

  4. Dominicains frekan anpil se restavek americains yo ye,yo jalou de nou tou,tout sa yo ka fe pou afebli tourist nou yo yap fel paske nou pa janm ranmase karakte nou devan yo.se privert ki te permet militè yo met pied sou sol nou,kot liliane kap joure martellya,maril te gen post sou privet li femen bek li.

  5. Antouka se pa Mesye Privert ki tap touche lajan anba tab nan men gouvènman domiken an nan ane 2012 pou rive jiska 2015 / 2016. Se pa mwen ki di sa non, se te yon jounalis dominikèn ki rele Ninia Pièra ki te mete kaka chat la deyò

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.