14 juillet 2024
Insécurité : Deux policiers assassinés à Port-au-Prince
Actualités Société

Insécurité : Deux policiers assassinés à Port-au-Prince

Comme cette tendance qui prédomine, les bandits armés procèdent à la profanation suivie de l’incendie des corps des policiers exécutés en Haïti. Les agents de l’ordre Jean-Bernard Vertus et Jean David Noel, assassinés lundi par des criminels à Port-au-Prince, figurent parmi les dernières victimes de cette barbarie imposée par les bandits.

Le Syndicat national des policiers haïtiens (SYNAPOHA) confirme l’assassinat, le lundi 20 mars, de deux membres de la Police nationale d’Haïti (PNH), par des individus armés. Dans les détails, le coordonnateur général du SYNAPOHA évoque l’exécution de Jean Bernard Vertus (23ème promotion), agent affecté au Corps d’intervention de maintien d’ordre (CIMO) et celle de Jean David Noel (25ème promotion), policer affecté à CAT-Team.

Le policier Jean David Vertus a été tué à Frères, lors d’une attaque armée orchestrée par des malfrats affiliés au gang « Kraze baryè » dirigé par le caïd Vitelhomme Innocent.  S’agissant du policer Jean David « Kiki » Noel, il a été sauvagement assassiné à Delmas 18, selon les précisions fournies par le coordonnateur général du SYNAPOHA, Lionel Lazarre, dans une interview accordée mardi à Radio Kiskeya.

Dans la foulée, le syndicaliste déplore le comportement nonchalant du haut-commandement de l’institution policière, passif à la multiplication des cas de violence visant spécialement des policiers. Lionel Lazarre critique l’absence d’un plan coordonné et stratégique mis en place pour combattre le grand banditisme et la criminalité.

Hervé Noel

vevenoel@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.