17 juin 2024
Jimmy BBQ | Interview à Al Jazeera : “On voit seulement des hommes avec des armes, mais on oublie les dilapidateurs des fonds publics”
Actualités Société

Jimmy BBQ | Interview à Al Jazeera : “On voit seulement des hommes avec des armes, mais on oublie les dilapidateurs des fonds publics”

Jimmy Cherizier BBQ | Interview exclusive à Al Jazeera: “On voit seulement des hommes avec des armes, mais on oublie les dilapidateurs des fonds publics”

Vendredi 17 février 2023 ((rezonodwes.com))— »Si vous vous mettiez à détourner les fonds publics sans construire des hôpitaux et des écoles pour des personnes dans le besoin, même si vous arriveriez à mettre les gangs hors d’état de nuire, le problème ne sera pas résolu”, a déclaré le redoutable chef de gangs, Jimmy Cherizier dit BBQ, dans un entretien exclusif accordé à la chaine de télévision arabe Al Jazzera.

Pour l’ancien policier converti en président de G9 et alliés, une association de gangs criminels ayant vu le jour sous l’administration Jovenel Moise-Joute-Claude Joseph avec la bénédiction de Binuh, on ne voit que des hommes lourdement armés, mais, a-t-il précisé, “l’on oublie les dilapidateurs des caisses publiques”. Cherizier fait-il référence à la dilapidation des fonds Petro Caribe par les administrations Martely-Lamothe, Martelly-Paul, Privert-Enex, Jovenel-Lafontant?

Jimmy Cherizier, “activement” recherché par la police depuis environ deux ans, est accusé par l’ONU d’être à l’origine du sanglant massacre de la Saline en 2017 pour, laisse-t-on savoir, contrecarrer toute idée de soulèvement contre le pouvoir de Jovenel Moise mené par l’ancien activiste André Michel. D’autres pontes du régime PHTK2, tel Fednel Monchery, toujours libre de ses mouvements et potentiel candidat aux élections Ariel-Mirlande Manigat, adhèrent aux accords des 11 sept. et 21 décembre.

Le chef de gang G9 a révélé dans l’entretien qu’il “porte Haïti dans son cœur jusqu’à la mort”. Pourtant il avait accepté, selon de nombreuses dénonciations, de bloquer le Terminal Varreux pour permettre au pouvoir PHTK3 de trouver des arguments pour solliciter en octobre dernier une intervention militaire  “musclée” dans le pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.