Conseil de sécurité | Réunion sur Haïti : La Chine plaide pour « un régime de transition crédible et faisable »

0
743

Contrairement à l’ ambassadeur Antonio Rodrigue, éternel zélé serviteur du régime PHTK, qui a envoyé des fleurs à Helen La Lime dans son intervention, la Chine voit différemment le rôle joué par BINHU dans la résolution de la crise.

La Chine souhaite qu’avant de déployer une force sur le terrain, « la communauté internationale prenne en considération l’évolution historique du pays, marquée au fil du temps par des ingérences étrangères »

Mercredi 25 janvier 2023 ((rezonodwes.com))–

L’ambassadeur de la Chine, ZHANG JUN (Chine) a constaté qu’au cours de l’année écoulée, la situation ne s’est pas améliorée en Haïti, le pays étant confronté à un vide du pouvoir et à la violence de bandes criminelles, lesquels ont de graves incidences sur la population civile.  

De plus, a-t-il déploré, le mandat des 10 derniers sénateurs haïtiens est arrivé à son terme, ce qui signifie que « les institutions nationales n’ont plus de représentants élus ».  

Appelant les acteurs politiques à revenir rapidement à l’ordre constitutionnel et à faire progresser le processus de transition, le représentant a relevé que « le document de consensus national ne fait pas l’unanimité, certains groupes de la société civile s’étant prononcés contre ».  

Dans ce contexte, il a plaidé pour un dialogue inter-haïtien inclusif afin de convenir d’un régime de transition crédible et faisable et d’organiser des élections.  

Selon lui, le BINUH devrait être une plateforme de dialogue et accroître les efforts de promotion d’un processus politique dirigé par les Haïtiens.  

Observant par ailleurs une intensification des activités criminelles dans le pays, le représentant a noté que les Haïtiens se félicitent de l’établissement d’un régime de sanctions et espèrent que ces mesures permettront de juguler l’activité des bandes armées.  

La Chine soutient le Comité des sanctions et souhaite qu’il entre rapidement en action et élargisse la liste des personnes impliquées dans des activités criminelles, a-t-il ajouté, avant de saluer l’action de la Police nationale d’Haïti et les efforts visant à lutter contre les flux d’armes illicites.  

Le représentant a cependant souhaité qu’avant de déployer une force sur le terrain, « la communauté internationale prenne en considération l’évolution historique du pays, marquée au fil du temps par des ingérences étrangères ».  

Enfin, après s’être alarmé de la résurgence du choléra et la vulnérabilité accrue des femmes et des enfants, il a dénoncé les mesures de déportation prise par certains pays à l’encontre d’immigrants haïtiens.

source: ONU

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.