Le Figaro | Haiti s’enfonce dans le chaos: Ariel Henry refuse de céder la place à un gouvernement de transition

0
5505

Le Haut Conseil de Transition ne verra pas l’aurore, c’est un jeu de copains-coquins, d’apatrides et de gens sans scrupule. Ariel Henry a lamentablement échoué et est un bon à rien. Il fallait être un « dirigeant » politique désespéré pour accepter de monter à bord du train délabré de la coalition PHTK-SDP-Fusion-MTV et d’Edouard Baussan.

Extrait du Le Figaro.

Haïti s’enfonce à nouveau dans le chaos

Dimanche de Noel ((rezonodwes.com))–« En proie à la violence des bandes armées, le pays est gangrené par le crime organisé. Le gouvernement non élu du premier ministre Ariel Henry est de plus en plus fragilisé et perd le contrôle de la situation« , soutient Le Figaro dans un article publié le 23 décembre, au lendemain de la conception d’un pamphlet de 9 pages conçu par Helen La Lime pour perpétrer l’illégitimité, la corruption et l’impunité en Haiti.

«Haïti s’effondre», écrit Le Figaro citant les récentes déclarations de l’ancien ambassadeur américain à Port-au-Prince, James B. Foley, au magazine Politico. A la veille du 219è de l’Indépendance au moment même où Ariel Henry et ses acolytes misent sur une nouvelle occupation militaire pour accoucher son referendum constitutionnel interdit, «  l’ex-colonie française traverse une crise multiforme: politique, sécuritaire, économique et sanitaire », depuis l’assassinat de Jovenel Moïse, il y a près de dix-huit mois.

« L’enquête sur son meurtre piétine », souligne le texte confirmant que « le pays n’est ni dirigé ni administré », quoique dise et fasse le monarque Henry Nul pour garder le pouvoir aussi longtemps et trainer le pays vers des élections frauduleuses avec dans sa poche sa Cour de Cassation et son CEP de pacotilles.

L’actuel premier ministre est non élu, sa présence à la Primature est due à un tweet du Core Group mettant à côté Claude Joseph, un autre zélé serviteur du « système ».

Pour Le Figaro, dont nous vous recommandons la lecture intégrale du texte en cliquant sur le lien reproduit ci-dessous, la légitimité du Dr. Ariel Henry « est contestée par l’ensemble de la classe politique haïtienne, mais aussi par l’opinion publique« .

« Ariel Henry refuse d’organiser des élections présidentielles et de céder la place à un gouvernement de transition« , pourtant il a annoncé à maintes reprises qu’ en 2022, Haiti allait être en « mode électoral« .

Non seulement la situation politique est paralysée, mais l’État haïtien n’existe plus, c’est le chaos total.

L’oligarchie a ses gangs, le pouvoir illégitime les siens, dénoncent des leaders d’organismes de droits humains incluant New England Humans Right Organization (NERHO). « Le Canada ne peut sanctionner deux ministres d’Ariel Henry et pense que celui-ci est en odeur de sainteté pour venir parler d’organisation d’élections crédibles et transparente. C’est de la foutaise« , avance Dr. Josué renaud de NERHO.

Le pays est livré à des bandes armées. Ces criminels contrôlent les institutions, les hôpitaux et tous les points stratégiques du pays: les ports, les terminaux pétroliers, la distribution d’eau et de denrées alimentaires.

lire ici la suite du texte

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.