Chili | Bonus de Noël et ajustement salarial: Le salaire des employés du secteur public réajusté jusqu’à 12 %

0
769

Vendredi 2 décembre 2022 ((rezonodwes.com))–Cette augmentation touchera, avec l’approbation du Congrès, les travailleurs dont le revenu est égal ou inférieur à 2 200 000 brutos par mois. Pour les revenus plus élevés, le montant de la prestation pourrait être augmenté de 264 000 brutos par mois.

Le gouvernement a annoncé vendredi qu’il était parvenu à un accord avec les syndicats pour ajuster les salaires des travailleurs du secteur public.

Après cinq jours de réunions, dirigées par le ministère des Finances et le ministère du Travail et de la Sécurité sociale, le gouvernement a accepté d’ajuster de 12 % tous les salaires égaux ou inférieurs à 2 000 000 de brutso par mois, à compter du 1er décembre. Alors que les fonctionnaires qui perçoivent un revenu plus élevé, un réajustement fixe de 264 000 brutos par mois a été établi.

« À cela s’ajoutent les valeurs des primes et des bonus de Noël, d’autres avantages pour les travailleurs à faible revenu et les zones extrêmes, ainsi que des groupes de travail conjoints pour aborder diverses questions de travail intéressant le secteur public », a déclaré La Moneda.

Cet accord sera reflété dans un projet de loi qui sera soumis au Congrès le lundi 12 décembre. Dans cette perspective, le chef des finances publiques, Mario Marcel, a dit espérer un bon « accueil de la part des parlementaires, surtout si l’on considère que nous sommes parvenus à un accord très large avec un groupe très diversifié d’organisations du secteur public, qui sont unies avant tout par leur vocation de service et leur engagement envers le pays ».

Lors de l’événement, Marcel a valorisé l’accord et le sérieux des négociations, tout en décrivant ce qui avait été réalisé comme une étape importante : « La façon dont ces négociations ont été menées, en particulier par notre homologue, est un exemple de la manière dont les travailleurs peuvent être capables de se coordonner, de concilier et de réconcilier des intérêts différents en faveur d’un bien commun ; et aussi de refléter leur compréhension des conditions économiques du pays, des possibilités du secteur public et d’avoir une vision à long terme sur la façon d’améliorer les conditions de travail dans le secteur public, mais aussi de mieux servir le public », a-t-il déclaré.

Pour sa part, la ministre du Travail et de la Sécurité sociale, Jeannette Jara, a indiqué que « pour le gouvernement du président Gabriel Boric, il n’est pas indifférent que nous parvenions ou non à un bon accord avec les travailleurs. Notre volonté de dialogue s’exprime aujourd’hui dans le fait de pouvoir converger vers un bon accord qui nous permettra non seulement d’avancer dans la récupération du pouvoir d’achat des fonctionnaires, mais aussi dans un agenda du travail auquel nous sommes attachés en tant que gouvernement, car nous sommes intéressés par le renforcement des droits du travail, du travail décent et de la fonction publique ».

« Ceux qui ont formé cette table ronde, issus des secteurs de la santé et de l’éducation, des universités d’État, des fonctionnaires municipaux et des employés des impôts du secteur centralisé, peuvent compter sur ce gouvernement pour poursuivre le dialogue et progresser sur des questions aussi fondamentales et nécessaires que la création de lieux de travail exempts de harcèlement et de violence, en particulier pour les femmes, ainsi que le respect de l’un des engagements que nous avons pris en tant que pays pour progresser dans l’égalité réelle en termes d’équité salariale », a ajouté le secrétaire d’État.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.