Des stratégies pour réduire la violence en ligne contre les enfants

0
532

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a publié vendredi un rapport visant à aider à mettre fin au fléau croissant de la violence en ligne contre les enfants dans le monde.

Dans ce rapport, intitulé Ce qui fonctionne pour prévenir la violence en ligne contre les enfants, l’OMS se concentre sur les moyens de freiner les tentatives de séduction des jeunes via l’Internet et l’abus d’images sexuelles, ainsi que la cyberagression, la cyberintimidation, le cyberharcèlement et le piratage et l’usurpation d’identité. 

Le rapport présente également des stratégies et des meilleures pratiques pour mieux protéger les enfants. 

« Nos enfants passent de plus en plus de temps en ligne ; à ce titre, il est de notre devoir de sécuriser l’environnement en ligne », a noté Etienne Krug, Directeur du Département des déterminants sociaux de la santé de l’OMS. 

Une jeune fille de 20 ans victime de cyberintimidation et d'isolement social au lycée utilise son téléphone à Taiobeiras au Brésil.

© UNICEF/Ueslei Marcel

Programmes éducatifs

Le rapport souligne l’importance de mettre en œuvre des programmes éducatifs destinés aux enfants et aux parents pour prévenir la violence en ligne. Des études ont montré leur efficacité pour freiner les agresseurs et les comportements à risque tels que l’abus d’alcool et de drogues. 

« Ce nouveau document fournit pour la première fois une orientation claire pour les gouvernements, les donateurs et d’autres partenaires, montrant que nous devons lutter ensemble contre la violence en ligne et hors ligne si nous voulons être efficaces », a ajouté M. Krug. 

Le rapport recommande de mettre en œuvre des programmes éducatifs en milieu scolaire, de promouvoir l’interaction entre les jeunes et d’impliquer les parents. 

Il souligne également l’importance de former les jeunes à l’affirmation de soi, à l’empathie, à la résolution de problèmes, à la gestion des émotions et à la recherche d’assistance. 

L’OMS souligne que les programmes éducatifs ont plus de succès avec des formats de diffusion multiples et variés tels que des vidéos, des jeux, des affiches, des infographies et des discussions guidées. 

Le rapport affirme que des formes complètes d’éducation sexuelle peuvent réduire les agressions physiques et sexuelles – en particulier dans les rencontres en ligne, réduire la violence entre partenaires et lutter contre l’intimidation homophobe. L’efficacité de l’éducation sexuelle a été confirmée dans tous les pays. 

Des améliorations doivent être apportées dans plusieurs domaines, selon le rapport. 

Compte tenu du chevauchement des problèmes et des solutions, davantage de programmes de prévention de la violence sont nécessaires pour résoudre le problème, ainsi que la prévention de la violence hors ligne. 

Comme les inconnus ne sont pas les seuls ou même les principaux délinquants en ligne, il faudrait moins mettre l’accent sur le danger des inconnus. 

Au lieu de cela, une plus grande attention devrait être accordée aux connaissances et aux pairs, car ils sont responsables de la majorité des infractions. 

Étant donné que la recherche de romance et d’intimité en ligne sont des sources majeures de vulnérabilité, le rapport met en lumière la nécessité de mettre l’accent sur les compétences relationnelles saines. 

Qu’il s’agisse de favoriser l’apprentissage, de développer des compétences personnelles et professionnelles ou d’exprimer la créativité, l’Internet offre beaucoup aux enfants et aux jeunes, souligne le rapport. Cependant, les gouvernements doivent trouver le juste équilibre entre le développement des opportunités numériques et la protection des utilisateurs. 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.