Haïti | Transport en commun: Les nouveaux tarifs des circuits, « un track » mis en circulation, dénoncent des syndicalistes

0
13857

La coalition PHTK-SD-Fusion-MTV dirigée par le Dr. Ariel Henry, après avoir berné les syndicalistes en décembre dernier, pour la mise en exécution du programme de la Subvention ciblée, doit se retrouver inconfortable pour convoquer les responsables d’organisations syndicales pour fixer les nouveaux tarifs, juge Méhu Changeux, Président de l’Association des propriétaires et chauffeurs d’Haiti (APCH).

Vendredi 16 septembre 2022 ((rezonodwes.com))–Le syndicaliste Paul Loulou Chéry, membre du Forum démocratique des travailleurs (euses) d’Haiti (FDTH), rejette d’un revers de main le document en circulation fixant les nouveaux tarifs de circuits interurbains et ceux de Port-au-Prince après la décision unilatérale et arbitraire du gouvernement de facto, le docteur Ariel Henry d’augmenter les prix du carburant à la pompe.

Il évoque une mise en scène du pouvoir pour légitimer la revision à la hausse de l’essence vivement contestée par la population. 

L’ancien conseiller du Président défunt Jovenel Moïse désapprouve un document provenant d’un laboratoire visant à entériner la hausse du carburant. Il signale qu’aucune association syndicale n’a été contactée sur le sujet, avant de rappeler que la décision de fixer les tarifs des circuits découle d’un long processus engageant des membres de syndicat du transport public et l’État haïtien.

Paul Loulou Chéry qualifie de «track», le texte en circulation et insiste sur le fait que la direction du travail au Ministère des Affaires Sociales et du Travail (MAST) confie n’etre pas au courant du document.

Le responsable de l’APCH, Méhu Changeux, renouvelle la position de l’ensemble des structures syndicales qui dénonce la hausse des prix de l’essence sur le marché.

À propos du document viral sur l’internet établissant les nouveaux tarifs, il rappelle qu’il revient au Ministère des affaires sociales, au ministère du Commerce, aux organisations syndicales du transport en commun, à la Direction de la circulation de la Police de statuer d’un commun accord sur les structures de prix de circuits interurbains et ceux de la zone métropolitaine de Port-au-Prince après l’ajustement de l’essence.

Entre-temps, Paul Loulou Chéry déclare impossible d’évoquer le sujet relatif à l’ajustement du carburant, en raison du fait que les produits pétroliers n’existent pas sur le marché. Pour le patron de l’APCH, le pouvoir de facto, pour n’avoir pas honoré les 9 points du programme de la Subvention ciblée promis depuis décembre 2021, est rattrapé par ses propres pièges.

Hervé Noël
vevenoel@gmail.com

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.