14 juillet 2024
Le pouvoir et ses alliés sur une table de négociations avec des idées arrêtées : A qui profite cette rencontre ?
Actualités

Le pouvoir et ses alliés sur une table de négociations avec des idées arrêtées : A qui profite cette rencontre ?

Lundi 18 juillet 2022 ((rezonodwes.com))—Quoique de plus beau et d’extraordinaire si le pouvoir de facto mis en place par Core Group, en pourparlers avec les acteurs de Montana-Pen, arrive à se rendre à l’évidence que rien ne va dans le pays et qu’il faut sortir des discours creux, du simulacre.

C’est la mort dans l’âme que chaque citoyen haïtien, impuissant devant l’ampleur de la violence et de l’insécurité, essaie de vivre au compte-goutte les 24 heures « renouvelables » que les gangs alliés au pouvoir lui accordent.

Bizarrement, sur la table de négociation, le pouvoir et ses alliés débarquent avec un agenda déjà arrêté, à savoir l’organisation d’un referendum illégal et la mise en place d’une Cour de Cassation inconstitutionnelle, illégale et illégitime, le Code pénal amoral en suspens, et l’impunité.

Ainsi, la chance de parvenir à un accord entre les protagonistes s’amenuise, nonobstant le souhait pour certains d’en finir avec cette crise qui n’a que trop duré. Ces discussions arrivent à un moment critique de la vie nationale où le silence assourdissant du Premier ministre de facto, Dr. Ariel Henry, sur la barbarie des gangs à Cité Soleil et à Petite-Rivière de l’Artibonite exaspère plus d’un.

Une photographie montrant Me. André Michel, verre de vin en main, à l’ambassade de France – du Core Group – qui commémorait la prise de la Bastille, alors que celui-ci est membre d’une commission de négociation, envoie de forts signaux qui laissent planer des doutes sur l’issue des négociations.

A qui profite cette rencontre ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.