Décision controversée : la Cour Suprême des États-Unis réaffirme le droit de porter des armes en public

0
638

Avec six voix pour et trois contre, la Cour a décidé d’annuler une loi new-yorkaise datant de 1913 qui exigeait qu’une personne prouve ses besoins légitimes en matière d’autodéfense pour obtenir un permis de port d’arme.

La loi new-yorkaise stipule que pour obtenir un permis de port d’arme à feu en dehors du domicile, le propriétaire de l’arme doit démontrer clairement que l’arme est nécessaire à la légitime défense.

Jeudi 23 juin 2022 ((rezonodwes.com))–La Cour suprême des États-Unis a réaffirmé jeudi le droit des citoyens à porter des armes à feu en public, une décision prise quelques semaines seulement après une nouvelle fusillade meurtrière dans une école.

La décision de 6-3 annule une loi new-yorkaise datant de 1913 qui exigeait qu’une personne prouve qu’elle avait des besoins légitimes d’autodéfense pour obtenir un permis de port d’arme et empêchera les États de restreindre le droit des gens à s’armer.

Le président américain Joe Biden s’est dit « profondément déçu » par cette décision qui, selon lui, « contredit à la fois le bon sens et la Constitution ».

Malgré les appels de plus en plus nombreux en faveur d’une limitation des armes à feu après les deux fusillades de masse qui ont secoué le pays en mai, la Haute Cour s’est rangée du côté de ceux qui soutiennent que le deuxième amendement de la Constitution garantit le droit de conserver et de porter des armes depuis 1788.

« Il s’agit d’une victoire décisive pour les hommes et les femmes de bonne volonté à travers l’Amérique et c’est le résultat d’un combat de plusieurs décennies mené par la NRA », a déclaré le vice-président exécutif de la NRA, Wayne LaPierre, dans un communiqué.

« Le droit à l’autodéfense et à la défense de la famille et des proches ne doit pas s’arrêter à la maison« , a-t-il ajouté.

Pour le maire de New York, Eric Adams, en revanche, cette décision pourrait alimenter la violence armée. « Nous ne pouvons pas permettre à New York de devenir le Far West », a-t-il déclaré.

Pour la gouverneure de l’État de New York, Kathy Hochul, la décision est « absolument terrible », car « nous pouvons avoir des restrictions sur la liberté d’expression, vous ne pouvez pas crier au feu dans un théâtre bondé, mais d’une manière ou d’une autre, aucune restriction n’est autorisée par le deuxième amendement ».

C’est « un jour sombre » mais « nous ne reculerons pas, nous nous battrons », a promis Mme Hochul. Dans la même veine, le gouverneur de Californie, Gavin Newsom, a déclaré que « c’est un jour sombre » et « honteux » pour les États-Unis.

Le juge Clarence Thomas, qui a rédigé la décision au nom de la majorité de la Cour, a déclaré que « les deuxième et quatorzième amendements protègent le droit d’un individu à porter une arme à feu pour se défendre en dehors de son domicile ».

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.