Audio|Flashback, novembre 1997. Dossier drogue|Corruption : Voix du ministre de la Justice d’Ariel Henry derrière les barreaux clamant son innocence

0
1728

Le droit à la défense est reconnu à tous les détenus, qui doivent donc avoir accès à un avocat. 

Imposer au pays un ministre de la justice – preuve à l’appui – qui a fait de la prison pour une affaire de drogue et de corruption grave, et qui, par la suite, selon le journal Haiti-Observateur, a changé l’orthographe de son nom, est un crime. S’il reste un brin de MOUNITE au chef de la coalition PHTK-SDP-Fusion-MTV-Inite…et autres conzés, il devrait démontrer qu’il soit, une fois pour toutes, utile à quelque chose. Ayiti paka desann pi ba ankò kote PHTK mete’l deja !

Jeudi 10 mars 2022 ((rezonodwes.com))–L’original de cet enregistrement sonore où l’actuel ministre de facto de la Justice du gouvernement du Dr. Ariel Henry, Me. Dorcé Berto ou Berthaud, est mis en vedette à cause de son implication directe dans une histoire de drogue et de paiement de pots-de-vin, est jalousement gardé dans les archives de Duke University, aux Etats-Unis. Les événements relatés dans la bande sonore dont l’authenticité a été mise à rude épreuve, se sont déroulés entre le 12 et 30 novembre 1997.

Le juge de paix Dorcé Bertaud (Berto) décrit son arrestation et son interrogatoire, 1997-11-26. Attention : ces extraits sonores ne sont pas dans l’ordre indiqué sur la bande magnétique. Nous avons essayé de les identifier, mais des erreurs ou des confusions sont possibles, souligne l’archiviste de l’Université Duke.

Les faits

Dossier Trafic de drogue à Aquin, Novembre 1997

Voix de:

  • Joseph, Luc Eucher
  • Elibert, Max
  • Laguerre, Jonel
  • Bertaud, Dorcé (Berto)
  • Arnaud, Yves

Date des enregistrements:

  • November 30, 1997
  • November 19, 1997
  • November 12, 1997
  • November 26, 1997
  • November 27, 1997

Luc Eucher Joseph, un haut gradé de la PNH, décrit l’arrestation de trois policiers corrompus de la ville d’Aquin, dans le cadre de l’enquête sur le trafic de drogue, 1997-11-30, dans le même enregistrement, on pouvait entendre la voix du Juge de paix de Miragoâne Dorcé Bertaud [Berto], l’actuel homme fort de la coalition au pouvoir PKTK-SDP-Fusion-MTV-Inite-Pitit Dessalines…

Me. Bertaud (Berto) Dorcé dénonce les abus que lui a fait subir le Commissaire du Gouvernement, Yves Arnaud, durant son interrogatoire. M. Dorcé, qui n’a jamais dit halte aux exactions des policiers contre les ouvriers de la SONAPI, a pourtant en novembre 1997, dénoncé les pressions exercées par Luc Eucher Joseph et Robert Manuel, au commissariat de Miragoâne, pour le forcer à parler.

Le zélé commissaire lavalas Arnaud, de son côté, a défendu bec et ongles, sa décision d’émettre un mandat de dépôt au nom du Juge de Paix Bertaud (Berto). Celui-ci, sur ordre du Premier ministre de facto, Dr. Ariel Henry, travaille actuellement sur un calendrier d’embauchage de juges à la Cour de Cassation parmi les 50 juges corrompus nommés par Jovenel Moise en 2017.

Dans l’enregistrement, il peut être entendu la voix du directeur général du Ministère de la Justice, Max Élibert évoquant sa rencontre avec Bertaud (Berto) à la prison de Pétion-Ville; il a déclaré que « Bertaud n’est pas inamovible. Bertaud a été arrêté, ainsi que plusieurs policiers et juges, dans le cadre de l’enquête sur le trafic de cocaïne,1997-11-19 (00:04:35).

Les autres noms cités dans la bande sonore de novembre 1997

Quelqu’un décrit l’arrestation de plusieurs policiers et membres de l’appareil judiciaire dans le cadre de cette enquête. Parmi eux, le substitut du commissaire du gouvernement d’Aquin, Antoine André, le juge de paix suppléant d’Aquin, Claude Bellegarde, et cinq policiers. Description de l’entente entre la police et le commissaire du gouvernement, 1997-11 (00:05:54)

audio

Le commissaire du gouvernement d’Aquin parle de ces arrestations : celle du substitut du commissaire du gouvernement d’Aquin, Antoine André, du juge de paix suppléant, Claude Bellegarde, du deuxième magistrat Rosalva Jacquet, de membres de CASEC et de plusieurs policiers. D’autres personnes n’ont pas encore été arrêtées. Ceux qui procèdent à ces arrestations reçoivent des menaces de la part de trafiquants de drogue et de leurs complices, 1997-11-30 (00:07:37)

Le député d’Aquin, Jonel Laguerre, s’inquiète du trafic de drogue, de l’insécurité et de la distribution d’armes dans la région d’Aquin. Il dit qu’il faut juger le deuxième magistrat, Rosalva Jacquet, 1997-11-27 (00:10:33)

Max Elibert déclare que le juge Abraham Thélusmé critique le manque de volonté du ministère parce que son salaire n’a pas encore été augmenté alors qu’il a reçu une promotion. Thélusmé est le juge d’instruction dans le dossier du massacre de Raboteau, 1997-11-12 (00:13:18)

Le maire d’Aquin déclare qu’il n’était pas en fuite lors de la parution des mandats d’arrêt; il assistait à un séminaire de la Fédération nationale des maires d’Haïti (FENAMH). Il précise que le commissaire du gouvernement n’est pas habilité à mener l’enquête car il est probablement mêlé au trafic de drogue, 1997-11-27 (00:15:20).

Ainsi va la justice en Haiti, le pays le plus corrompu de la région des Caraïbes. Et la preuve, ti mari pap monté li pap desann. PHTK gen bezwen Berthaud (Berto) pou vinn fè eleksyon pou li ak CEP-Dermalog v.2.0.

audio

archives: Radio Haiti Inter

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.